Nombre total de pages vues

jeudi 15 octobre 2009

Colocataires ( 15 )

- Vous savez pas avec qui j’ai passé l’après-midi ?… Alexandra… La femme du toubib… On a déjeuné ensemble… Et elle s’est pas fichue de moi elle non plus… Vous auriez vu ce palace… Et ce repas… On a parlé… Elle a voulu qu’on joue franc jeu… « - Parce que je te sens réticente avec moi… Sur la défensive… Tu te demandes ce qu’il y a derrière tout ça… Ce que je peux bien te vouloir au juste… Et c’est bien normal… Alors voilà… »… Ce qu’il y a c’est qu’elle a une maladie… Un truc dont j’avais jamais entendu parler… Le vaginisme ça s’appelle… T’as tous les muscles tellement contractés en bas que tu peux rien t’y rentrer dedans… Ca passe pas… Ou alors ça te fait des douleurs tellement insupportables que c’en est une horreur… Du coup son mari faut pas qu’il y compte avec elle… Et ça fait des années qu’il va voir ailleurs… « - Avec ma bénédiction… Même si ce n’est pas de gaîté de cœur… Tu ferais quoi à ma place ?… La même chose… Toutes les femmes feraient la même chose… Même s’il existe des solutions de substitution, auxquelles on ne se prive pas d’avoir recours tous les deux, je n’ai pas le droit de le priver de ça… De toute façon il se passerait de ma permission… Et il aurait bien raison… Mais tu sais ce qui me manque le plus à moi ?… C’est ses yeux… Ses yeux quand il est dans une femme… Ses yeux pendant son plaisir d’homme… Je sais pas ce que je donnerais pour ça… Tu comprends ?… » Si je comprenais ?… Très bien, oui… Très très bien… Et du coup ce qu’elle voulait c’était qu’il me le fasse devant elle… Qu’elle nous regarde… C’était ça, hein ?… C’était ça, oui… Et… j’en pensais quoi ?… Que c’était sûrement pas moi que ça allait déranger… Alors là !… Au contraire… « - Au contraire ? »… Ben oui, au contraire… Ca avait quelque chose de terriblement excitant quelqu’un qui regarde… Elle m’a embrassée par dessus la table… « - Tu comprends beaucoup de choses, toi !… Même celles qu’on dit pas… » … Et c’est vrai que ça va pas me déranger… Sauf que j’aimerais quand même bien continuer à le faire aussi au cabinet des fois… C’est pas pareil… Il y a l’endroit… C’est là qu’il les fait déshabiller les gens… Et puis t’as tout le monde à côté dans la salle d’attente… Qui se doute pas de ce qui se passe… Oh, mais ça m’étonnerait qu’il veuille pas… Et de toute façon il suffira que je me pointe là-bas avec rien en-dessous et je sais bien comment ça va forcément tourner…

- Vous venez avec moi ?… Au hand… Vous venez avec moi ?… Oui… Evidemment... J’ai de ces questions… De toute façon même que vous auriez pas voulu je vous aurais emmené quand même… De force… Pour avoir la paix… Parce que si vous saviez ce que Melissa elle peut me tanner avec vous… Je sais pas ce que vous lui avez fait, mais elle arrête pas… Toute la journée… Il y en a que pour vous… Et tout ça seulement pour vous avoir aperçu une demi-heure, de loin, assis dans les gradins… Qu’est-ce que ce sera quand vous aurez fait connaissance !… Ce soir je vous présente… Je lui ai promis… Après la douche…

Elle s’y est précipitée la première, nue, Mélianne sur ses talons. Mélianne qui lui a parlé. Elle s’est retournée pour lui répondre, a été face à moi. Des petits seins attendrissants. Un ventre en pente douce. L’encoche refermée sur ses secrets. L’eau a ruisselé. D’autres les ont rejointes. L’ont masquée. Redonnée. Masquée encore. Elle a définitivement disparu de mon champ de vision. Les autres aussi. Les unes après les autres. Sauf deux. Qui se sont enlacées. Embrassées. Dont les mains sont fébrilement parties à la recherche l’une de l’autre…

- Ben alors !… Qu’est-ce que vous faisiez ?… Ca fait une demi-heure qu’on vous attend… Bon… Mais je vous présente Melissa… Notre capitaine…
Qui a regardé ma main. Hésité. Tendu la joue…
- Ca pose un problème qu’elle vienne manger à la maison ?
Ca n’en posait aucun…

Elle a englouti son dessert
- Bon, mais je vous laisse cinq minutes… Faut que je fasse un truc… C’est urgent…
Je suis resté seul avec Mélissa. Je lui ai souri. Elle m’a rendu mon sourire…
- Comment elle vous a à la bonne, Mélianne !… C’est de la folie !… Vous entendriez comment elle parle de vous… Vous êtes un dieu pour elle…
- C’est qu’elle me connaît mal alors…
- Il y en a à la pelle des filles qui l’envient Mélianne… Qui voudraient être à sa place…
- Parce qu’elle paye pas de loyer ?
- Oh, non !… Non… C’est pas ça… Parce que des comme vous il y en a pas beaucoup… Pour pas dire pas du tout…
- Je n’ai rien d’exceptionnel, tu sais…
- Oh si, si !… Vous êtes tout juste exactement comme une femme elle a envie qu’un homme il soit…
- Parce que je couche pas ?… Alors ce qu’une femme attend d’un homme finalement c’est qu’il couche pas ?!
- J’ai pas dit ça, non… C’est pas ça l’essentiel… L’essentiel, c’est…
Mélianne a fait sa réapparition…
- Ca y est !… J’ai fini… Vous parliez de quoi ?

- Vous allez coucher avec ?
- Si on te le demande…
- Je dirai que vous savez pas… Et c’est vrai que vous savez pas… Parce que c’est elle qui décidera… Si elle veut vous coucherez… Si elle veut pas vous coucherez pas… C’est toujours comme ça que ça se passe… C’est nous qu’on décide… Normal d’ailleurs… Donc… Vous coucherez… Parce qu’elle en crève d’envie… Ce qui m’arrange d’ailleurs… Parce que sinon, si vous couchez pas, vous allez la porter aux nues… En faire la septième merveille du monde… Et en passer par tous ses caprices…
- Comme j’ai fait avec toi ?
- Oui… Oh, ben alors là parlons-en !… S’il y en a un qui a imposé ses quatre volontés à l’autre c’est bien vous… Qui c’est qui m’a obligée à être tout le temps toute nue ?… Qui a exigé de prendre son bain avec moi ?… Qui m’a forcée à me laisser raser en bas ?…
- Tu es d’une mauvaise foi !…
- Moi ?… On peut me reprocher bien des choses… Mais sûrement pas d’être de mauvaise foi…

- Ben alors qu’est-ce que vous faites ?… Vous venez ?… Ca fait une heure que je vous attends… Ah, quand même !… C’est pas trop tôt…
Elle a soulevé la couette pour me laisser me glisser auprès d’elle…
- J’arrive pas à m’endormir, moi, si on discute pas un peu avant tous les deux… Et dites-moi… Il y a un truc que je voudrais savoir… C’est que vous les avez regardées se gnougnouter sous la douche les deux autres tout à l’heure que vous avez autant traîné ?… On se demandait ce que vous faisiez… Et je pouvais quand même pas lui dire tranquillement à Mélissa… « - T’inquiète… Il est en train de mater dans les douches… Mais dès qu’on sera toutes sorties… »… J’imagine sa tête… Ca vous a plu au moins ?… Oui… Vous me diriez le contraire… Et moi ?… Vous me laisserez voir quand vous coucherez avec Mélissa ?… Ce serait normal, attendez !… J’ai quand même bien droit à une récompense… C’est moi qui vous arrange tout… Qui vous la mets dans les bras… En douce que j’aimerais bien voir comment vous vous y prenez… Vous êtes pas très doué, je suis sûre… Ca se sent ce genre de truc… Oui… Faudra qu’on se débrouille pour que je voie ça… Sans qu’elle s’en rende compte… Parce qu’à mon avis elle apprécierait pas… Mais alors là pas du tout…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire