Nombre total de pages vues

lundi 20 juillet 2009

Aux délices d'Adeline ( 23ème jour )

- Adeline !… C’est l’heure !…

- J’en ai rien à foutre !…

Et elle s’est tournée de l’autre côté…





Nouvelle tentative sur le coup de neuf heures…

- T’en as pas marre de faire chier le monde ?… J’ai pas fermé l’œil de la nuit, moi !…





Elle a surgi, tout sourire, à midi…

- Vu comment elle est entamée la journée autant rester là maintenant… On rentrera demain… Ce sera bien suffisant… Et s’ils sont pas contents c’est du pareil au même… Bon, mais tu viens ?… On va casser une croûte ?… Je crève de faim, moi !





- Et de toute façon je dois le revoir ce soir Corentin en plus !… On reprend un plateau de fruits de mer ?… Comme hier ?… Tant qu’on est là autant en profiter… Oui… Je dois le revoir… Et c’est lui qu’a proposé, hein !… C’est pas moi qu’ai demandé… Je veux pas me faire un film, mais je crois bien que… Il y a des signes qui trompent pas… Un mec quand tu le chavires ça te saute tout de suite aux yeux… Rien à voir avec celui qu’a juste envie de te tirer… Et là, à lui, je peux te dire que je lui fais de l’effet… Et pas qu’un peu… Ce qui me simplifie pas les choses d’ailleurs… Parce qu’il va se passer quoi après ?… S’il faut que je redescende sans arrêt ici ça va vite coincer… Pour plein de raisons… Quant à l’emmener, lui, s’installer là-haut c’est complètement exclu… Pour plein de raisons aussi… Enfin… inutile de se prendre le chou à l’avance… On verra bien, mais… mais je sais pas pourquoi, j’ai l’impression que ça va me permettre de décanter sérieusement la situation tout ça…





Elle a passé la moitié de l’après-midi dans la baignoire, l’autre moitié devant la glace de sa salle de bains et, à sept heures, elle était fin prête…

- On y va ?…

- Déjà !?

- Faut qu’on y soit à l’ouverture… Parce que t’imagines qu’il me trouve pas en arrivant et qu’il reparte en croyant que je lui fais faux bond !…





- Mais qu’est-ce qu’il fout ?… S’il avait un empêchement il me préviendrait quand même !… Non ?… Tu crois pas ?… Oh, mais il va arriver… C’est juste que… Comment ça me met les boules… Il joue avec mes nerfs là… Il joue vraiment avec mes nerfs… Mais pourquoi ?… Pourquoi il fait ça ?… Qu’est-ce qu’il veut ?… Il y a quelque chose qui m’échappe, là… Il y a vraiment quelque chose qui m’échappe… Il le fait exprès ?… A ton avis ?… Mais évidemment !… Que je suis bête !… Evidemment qu’il le fait exprès… C’est un malin… Je l’adore…





- Alors toi, tu crois qu’il m’a posé un lapin ?… Mais ça c’est parce que t’as pas vu comment il était amoureux hier soir… Et tendre… Tout ce qu’il y avait dans ses yeux… Dans ses gestes… Dans ses mots… Et parce que tu prends toujours les choses du plus mauvais côté… A croire que ça te fait plaisir… Que t’aimes ça quand tout tourne mal…





- Tu devrais pas tant boire…

- J’ai pas tant bu… Juste… Je sais plus… J’ai pas compté… Quand on aime on ne compte pas… Et puis d’abord qu’est-ce que ça peut te foutre ?… T’es pas ma mère… Réponds !… Est-ce que t’es ma mère ?… Ah, tu vois bien… Vaut mieux pour toi d’ailleurs… Parce que si t’étais ma mère t’en prendrais plein la gueule… Ca te ferait du bien… Et à elle aussi… Bon, mais on s’en fout d’elle… C’est mon petit Corentin que je veux… Mon petit Corentin avec ses yeux que tu te noies dedans et sa queue toute douce qui te fond dans la bouche… Qu’est-ce que t’attends pour aller me le chercher ?… Au lieu de rester plantée là, les bras ballants, comme une cruche que tu es… Oui, va me le chercher… Et tâche de le trouver… Parce que sinon je te vire… Allez, hop !… C’est Ménisson qui serait content… Je le vois d’ici… “ - C’est la première fois que vous prenez une décision intelligente, Mademoiselle Ternat… » Mais où il peut être ce con ?… Il est forcément quelque part… Corentin !?… Hou !… Hou !… T’es où ?…





- Faut y aller… Ils ferment…

- Déjà ?!… Il viendra plus alors… Mais pourquoi il m’a fait ça ?… Pourquoi ?… Quel salaud !… Une belle petite ordure, oui !… Je m’en souviendrai… Alors ça… Je m’en souviendrai… Il a pas intérêt à recroiser ma route… Il me paierait ça… Il me paiera ça… Ils me paieront ça… Tous… Bouge pas qu’il y en ait un qui me tombe entre les mains de mec… Tiens, celui-là qu’arrive là !… Pauvre connard, va !… Hou là là !… Ca tourne… Tiens-moi, toi !… Et me lâche pas !… Hou là là !… Comment ça tourne…





- J’y arrive pas…

A se déshabiller…

- Non, j’y arrive pas… Faut que tu m’aides… Je crois bien que je suis saoûle… Et pas qu’un peu… En tout cas moi les mecs cette fois c’est fini… Et bien fini… Je l’ai déjà dit je sais pas combien de fois, oui, je sais… Mais ce coup-ci c’est pour de bon… J’en ai marre… J’en ai vraiment marre de me faire prendre sans arrêt pour une conne… Qu’est-ce qu’ils s’imaginent ?… Qu’ils sont indispensables ?… Qu’on peut pas se passer d’eux ?… Eh bien si !… Très bien… Très très bien même… Et si c’est que pour le cul il y a moyen de se débrouiller toutes seules… Ou entre nous… La preuve c’est que…

Elle a pouffé de rire…

- C’est que quoi ?…

- Non… Rien… J’ai promis de pas le dire… Mais si tu savais !… Elle a de ces idées des fois Catherine !… Et encore t’as pas tout vu !… On est en train de s’occuper de toi en coulisse… Et comme il faut !…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire