Nombre total de pages vues

mardi 30 juin 2015

Fessées croisées (34)

15 heures


– Bon… Et qui c’est qu’on attend ? Christine… Comme d’habitude…
– Elle va y retourner, tu crois ?
– Oh, ben oui… Oui… Il y a eu des tas de coups de téléphone tout-à-l’heure… Jaufret a dû lui jurer, la main sur le cœur, que ça se reproduirait plus… Qu’ils seraient tout seuls là-bas… Et comme elle avait très envie de faire semblant de le croire…
– Il y aura au moins toi… Avec Ludo…
– Non… Parce que, comme je te disais ce matin, Ludo, moi, maintenant, j’ai bien l’intention de prendre mes distances… Ce qui veut pas dire qu’il y sera pas… Avec Alexandre… Et les autres… Et tout ce petit monde-là va prendre profil bas… Et se la jouer discrète…
– Et nous deux ? On va faire quoi alors du coup ?
– On improvisera… Selon l’humeur du moment… Ou les circonstances…

Je les avais vus les deux types, là, à la terrasse du café ?
Bien sûr que je les avais vus… Ils étaient vieux…
– Oui… Non, mais c’est pas pour les draguer… Non… Le truc que j’aurais envie, ce serait que tu me menaces d’une fessée devant eux… Assez fort pour qu’ils entendent…
– S’il y a que ça pour te faire plaisir…
– J’aimerais bien, oui… J’aimerais vraiment…
– Eh bien allez alors…

On s’est assises… À la table juste à côté de la leur… On a commandé…
– Tu me fais la gueule ?
– T’as recommencé, Mélanie… T’as encore recommencé… Ça fait quatre fois…
– Je suis désolée…
– Oui, oh, c’est un peu facile, non, tu crois pas ?
– Je peux pas m’empêcher… C’est plus fort que moi…
– On peut toujours quand on veut… Bon, mais tu sais ce qui t’attend ?
– Ah, non ! Pas ça, hein ! Pas ça !
– Si ! Et celle-là je peux te dire que tu vas la sentir passer…
– Je le ferai plus… Je te promets…
– On sait ce qu’elles valent tes promesses… Non… Il y a que ça que tu comprends… Il y a que ça qui marche avec toi… Une bonne fessée déculottée… Et tu vas l’avoir… Je peux t’assurer que tu vas l’avoir… Et même… C’est tout de suite qu’on va aller le régler le problème… Viens !

– Ils réagissaient comment ? J’osais pas les regarder, moi !
– Géniale ! T’étais trop géniale… Toute penaude… Toute rougissante…
– Ben, attends ! Se faire menacer d’une fessée comme ça… Devant tout le monde… Mais alors, eux ?
– Ils en perdaient pas une miette… Avec un petit sourire en arrière-fond… Ah, ça doit y aller maintenant les commentaires…
– Ils y ont vraiment cru, tu penses ?
– Ah, ça… Vu ton attitude…
– Faut dire aussi… Comment ça faisait vrai… J’avais beau savoir… J’avais l’impression que tu m’engueulais pour de bon par moments…
– Je me suis prise au jeu, oui…
–Ils pensent que t’es en train de me le faire, j’parie…
– Ça, il y a toutes les chances…
– Et si ?
– Si quoi ?
– Ben…
– Si je t’en mettais vraiment une ? C’est ça ? Ce serait amplement mérité… Parce que aller perturber comme ça ces deux petits vieux qui demandaient rien à personne…
– C’est pas bien… Je sais, oui… Je mérite…
– Eh bien allez alors ! On rentre… Et direction la grange…

– Ouche ! Comment ça fait du bien…
– J’ai vu, oui !
– Je me demandais n’empêche… J’appréhendais… Parce que c’est la première fois que j’en reçois une par une femme…
– Et alors ?
– C’est complètement différent… T’as honte… Mais pas pareil qu’avec un homme… Plus dans un sens… Parce qu’elle te perce à jour une femme… Elle sait très exactement ce que tu ressens…
– Et c’est quoi que tu ressens ?
– Ah, non ! Tu vas pas m’obliger à le dire… En plus !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire