Nombre total de pages vues

vendredi 19 juin 2015

Escobarines: Duos (3)

– Ils ont pas dit non, hein !
– Tu parles qu’ils ont pas dit non… Des types qui viennent de te flanquer une fessée et à qui tu balances comme ça, tranquillement, que ça te déplairait pas qu’ils t’en remettent une autre… Et sans tarder… Vu que t’as pris ton pied…
– J’ai quand même pas dit ça comme ça ?
– Non, mais ça revenait au même…
– Ah, ouais ? Oh, mais tu peux parler, toi ! T’étais pas mal non plus dans ton genre… Tu t’es pas vue… Ni entendue… Rien que ton rire… Ça faisait… Ça faisait… femelle en chaleur…
– Oui, oh, de toute façon, ça sert à rien d’épiloguer là-dessus maintenant… Ce qui est fait est fait… Et puis n’importe comment rien nous oblige à y aller non plus…
– T’as plus envie ?
– Mais toi, si, apparemment !
– Tu vas pas me laisser y aller toute seule au moins ?
– Mais non ! Mais non !

– On est folles… On est complètement folles…
– Tu vas pas te dégonfler ?
– Non… Mais j’ai une de ces trouilles…
– De quoi ?
– Qu’ils veuillent pas se contenter de nous mettre la fessée…
– Ah, ben ça ! Après ce qu’on leur a raconté l’autre jour faut s’attendre à ce qu’ils aillent vérifier, au bon endroit, quel effet ça nous fait…
– Oui, ben ça, moi, c’est couru d’avance ce que ça va me faire… Déjà que l’autre fois…
– Et de fil en aiguille…
– Oui… On va y passer, quoi…
– Ça te pose un problème ?
– Un peu quand même…
– Il saura rien Olivier…
– Oui, ben alors là il y a intérêt… Parce que s’il apprenait un truc pareil…
– Bon, ben allez ! On y va… Vas-y ! Sonne !
– Non… Toi…

– Entrez ! Si, si ! C’est bien là… Entrez ! Ces messieurs ont eu un empêchement et m’ont demandé de me substituer à eux… Dans la mesure du possible, bien entendu… Mais asseyez-vous ! Restez pas plantées là… Qu’on discute d’abord un peu toutes les trois… Qu’on fasse le point… Donc… Laquelle c’est Roxane ? C’est toi ? Oui… Je m’en doutais un peu… T’as ce petit air de Sainte-Nitouche à qui on donnerait le bon Dieu sans confession… Et qui s’envoie en l’air avec le premier venu dès que l’occasion se présente…
– Hein ? Ah, mais non ! C’est pas ça… Absolument pas… Vous n’y êtes pas du tout…
– Ben voyons ! Bon… Mais résumons-nous… Pendant des mois et des mois tu t’envoies en l’air avec Maxime, le mec de Diane, ma meilleure amie… Qu’est au courant de rien… Qui s’aperçoit de rien… Jusqu’au jour où elle découvre les lettres… Tes lettres… Des centaines de lettres… Qu’elle me confie… Ce sont autant de preuves… Au cas où… Bien lui en prend… Parce qu’il y a explication… Orageuse… Maxime veut les récupérer… Il exige… Elle refuse… Il ne les aura pas… Elles sont en lieu sûr… Il se doute où… Ce n’est pas bien compliqué à deviner… Et il t’envoie courageusement les chercher… Sous prétexte que tu es autant en danger que lui… Ce qui n’est pas faux… Du coup tu rameutes une copine et tu te précipites… Vous foncez tête baissée… Pas de chance : mon frère vous tombe dessus… Avec un copain à lui… Ils vous surprennent la main dans le sac et vous infligent une bonne leçon… Que vous n’avez pas volée, c’est le moins qu’on puisse dire… Non… J’avoue : quand il m’ont raconté ça, j’étais littéralement aux anges… Vous l’aviez pas volé… Et la meilleure ? Je savais pas la meilleure ? Ils me le donnaient en mille… Ils s’étaient débrouillés pour que vous reveniez en chercher une autre… Faute de quoi vous alliez courir au-devant de graves ennuis… Une autre ? Quand ? Mais quand ? Bientôt… Et… Et s’ils me laissaient leur place ? Hein ? Ils auraient d’autres occasions, eux… Marché conclu… Et me voilà… Me voilà et je sens que je vais adorer… Pas vous ? Bon… Mais par qui on commence ? Roxane… Ça s’impose… La copine, on verra après, mais elle va quand même mettre, dès à présent, son petit derrière à l’air… Allez ! Exécution…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire