Nombre total de pages vues

jeudi 29 mai 2014

La petite vendeuse (19)

– Faites voir ! Tournez-vous !
Aliane a émis un long sifflement admiratif…
– Hou la la ! T’as mis le paquet, dis donc ! Elle va les garder un moment les marques…
– Ça lui apprendra… Ça lui apprendra à vouloir prendre des initiatives, comme ça, sans mon autorisation… Demander à Stéphane de lui mettre des fessées ! Non… Mais… Et puis quoi encore ?
– Oui… Moi, je trouve – j’te le dis comme je le pense – je trouve que tu lui laisses passer beaucoup trop de choses… Que tu es beaucoup trop conciliante avec elle… Alors forcément elle en prend de plus en plus à son aise…
– Tu crois ?
– Je crois pas… Je suis sûre… Et puis d’abord pourquoi tu l’as laissée aller s’isoler dans la chambre avec Stéphane ? Ils auraient très bien pu faire ça devant nous… Sur le canapé… Ou, à tout le moins, ne pas refermer la porte… Qu’on puisse garder un œil sur ce qui se passait… Et surtout une oreille sur ce qui se disait… Parce que là tu penses bien que l’occasion était trop belle… Qu’elle a rien eu de plus pressé que de chercher à te court-circuiter… Et si Stéphane n’avait pas vendu la mèche… Mais elle recommencera… T’inquiète pas qu’elle recommencera… Avec lui ou avec un autre… Mais elle recommencera…
– Oui, ben alors là !
– Une bonne leçon il lui faudrait… Et tu sais ce qu’on pourrait faire ?
– Non… Vas-y ! Dis !
– Tout à l’heure je te dirai… Au magasin… Quand on sera que toutes les deux…


– Tiens, signez là…
– C’est quoi ?
– Son CDI à Aliane…
– Elle remonte pas ? Qu’est-ce qu’elle fait ?
– Elle discute… Ah, oui, à propos… Il vous passe le bonjour Stéphane…
– Stéphane ? C’est avec lui qu’elle est ?
– En quoi ça vous regarde ? Elle fait ce qu’elle veut… Et Stéphane aussi…
– Oui, bien sûr, mais…
– Retournez donc à vos fourneaux… Vous sentez pas que ça attache ?


– On n’est que toutes les deux ? Ce soir aussi ?
– Vous voyez bien… Pourquoi vous posez la question ?
– Elle rentrera pas ?
– Qu’est-ce que vous voulez que j’en sache ? D’autant qu’elle en sait probablement encore rien elle-même… Ce qu’il y a de sûr en tout cas, c’est que moi, à votre place, Stéphane je ferais définitivement une croix dessus…
– Pourquoi ? Parce que…
– Parce que vous êtes en train de vous attacher… Grave… Ça se voit comme le nez au milieu de la figure… Je vous connais maintenant, vous savez… Et que Stéphane c’est une fois une nana une fois une autre… C’est très rare qu’il reprenne deux fois du même plat… Et il y a pas de raison que vous fassiez exception à la règle…
– Mais alors…
– Il vous a rendu service… Il a remis la machine en marche… Maintenant faut passer à autre chose… Avec quelqu’un d’autre…
– Je pourrai jamais…
– Mais bien sûr que si ! Vous avez pas apprécié l’autre soir ?
– Oui… Si ! Je…
– Eh bien alors ! Vous apprécierez avec d’autres… Un mec, c’est toujours un mec… Du moment qu’il a ce qu’il faut entre les jambes et qu’il sait s’en servir… Tiens, Raphaël par exemple…
– C’est qui Raphaël ?
– Un copain… Et je peux vous dire qu’il assure… Mieux que Stéphane même dans un sens… Vous allez voir ça par vous-même d’ailleurs… Je l’appelle…
– Non… Non… Attends !
– Mais si ! Allo ! Raphaël ? C’est moi, oui… Dis-moi, je t’appelle là… C’est pour un dépannage… Ah, non, pas pour moi, non… Pour ma patronne… Ben oui… Oui… Elle est en manque… Oh, ça, je sais… Non… Non… T’inquiète… Il y aura pas de lézard… Ce qu’elle veut, c’est juste que… Merci… T’es un amour… À tout de suite… Oui… Je t’embrasse… Bon, ben voilà ! Il arrive… Et vous serez pas déçue… Là je peux vous dire que vous serez pas déçue…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire