Nombre total de pages vues

jeudi 19 mai 2011

Escobarines: Au bureau ( 7 )



Dimanche 8 Octobre

Sybille a déboulé sans crier gare, sur le coup de dix heures…
- Tu fais rien de spécial aujourd’hui ?…
- Ben non… Non…
- Si on passait la journée ensemble alors ?… Toutes les deux ?… Ca te dirait ?…
- Mais… Et ton copain ?…
- Oh, lui !… Au foot il est parti… Un match capital à ce qu’il paraît… Que s’ils le gagnent ils vont être champions de je sais plus trop quoi… Et qu’il est pas près de rentrer… Allez, hop !… Je t’emmène…

- On mange là ?… Ca a l’air sympa…
- Si tu veux…
On s’est installées tout au fond près de la grande baie vitrée… On a commandé…
- Tu les as encore les marques de ses dents à Emilie hier ?… Oui ?… Tu fais voir ?… Hou la la !… Comment elle t’a arrangée !… Elle a pas fait semblant, dis donc !… Tu lui en veux pas trop ?…
- Non… Oh, non…
- N’importe comment je t’avais prévenue… Je te l’avais dit… Une vraie tigresse quand c’est comme ça… Bec et ongles faut qu’elle se défende…
- Et mon tour à moi à ton avis ce sera quand ?…
- Oh, alors ça !…
- Clarisse elle pense qu’elle va me faire mariner pendant des semaines et des semaines Madame Lambert…
- Ce serait bien son style, oui… Et ça te va pas… Parce que autant t’étais réticente au début autant, maintenant que t’y as goûté, t’es impatiente…
- C’est pas vraiment ça, non…
- Mais un peu quand même… Cela étant, en attendant, il y a d’autres solutions que Madame Lambert…
- Ah oui ?!… Qui ça ?…
- Je connais une dame qui tient un magasin de vêtements… Et qui n’aime pas, mais alors là pas du tout, les petites voleuses…
- Mais j’en suis pas une…
- Suffit de le devenir… Pour les besoins de la cause… De toute façon quand elle te verra arriver avec moi… Pas besoin de lui faire un dessin… Elle n’aura pas le moindre doute sur ce que tu viens chercher…

- Mademoiselle !… Pas si vite !… Oui, c’est à vous que je parle… Venez voir là… Vous pouvez ouvrir votre sac, s’il vous plaît ?… C’est bien ce que je pensais… Suivez-moi !… On va régler ça à côté…
Dans l’arrière-boutique… Sybille sur leurs talons…
- Alors ?… Qu’est-ce que vous allez inventer pour votre défense ?… Que c’est la première fois ?… Que vous savez pas ce qui vous a pris ?… Que vous ignorez comment cette robe a bien pu se retrouver dans votre sac ?… Que vous avez dû l’y fourrer machinalement ?…
- Mais non, mais…
- Mais quoi ?… J’en ai assez, figure-toi !… Assez de devoir faire la guerre en permanence à des gamines dans ton genre qui ont le vice dans la peau et qui, dès que j’ai le dos tourné, en profitent pour me piller comme au coin d’un bois… Alors tu sais pas ?… Eh bien on va t’en faire passer l’envie… Et pour ça une bonne fessée déculottée on a encore rien trouvé de mieux…

- J’aime trop comment elle s’y prend… Elle a une de ces façons de faire… De te lancer ça de haut… Ca vient s’écraser avec une force !… Et dans tes fesses à toi comment ça s’enfonce en plus !… J’ai jamais vu ça… Pas à ce point-là en tout cas… Je regrette pas… Ah non alors !… Et toi ?… Comment t’as trouvé… T’as aimé ?…
- Surtout la façon dont elle m’a grondée… Je sais pas pourquoi, mais j’ai toujours aimé ça qu’on m’accuse quand j’avais rien fait…
- Oui, ben là t’as été servie… On y retournera si tu veux… Surtout que si tu recommences question de te faire la morale elle va t’en remettre une bonne couche… Tu seras pas déçue du voyage, tu verras… Mais dis !… Ca reste entre nous, hein ?!… Pas la peine qu’elles soient au courant là-bas… Tout de suite ce serait tout un tas de commentaires… Des réflexions à n’en plus finir… On n’a pas besoin de ça… Il y en a un par contre, quand je vais rentrer tout à l’heure, il a pas fini de m’en poser des questions… Quelle tête tu faisais… Si t’as crié… Si t’as pleuré… Si t’as gigoté… S’il était vraiment rouge ton derrière… Et partout ?… Sur toute la surface ?… Ou bien elle avait toujours tapé au même endroit ?… Et ça avait duré longtemps ?… Et le déculottage ?… Ca s’était passé comment ?… J’en ai pour des heures… Evidemment le plus simple ce serait qu’il voie… Ca t’ennuierait, toi ?…
- Quoi donc ?…
- Ben de lui montrer… Il me foutrait la paix comme ça… Enfin… si on veut… Ca le mettrait en appétit, mais ça… c’est une autre question… T’as rien à craindre, hein, de toute façon… Je serai là…

- T’es où ?… Ben il est où ?… Tu vas voir qu’il va pas être rentré… De son machin de foot là… Et qu’il va se ramasser à je sais pas quelle heure… Tant pis pour lui… Il sait pas ce qu’il perd… Il va être vert… Non, mais comment il va être vert…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire