Nombre total de pages vues

lundi 2 mai 2011

Belle-soeur, beau-frère ( 17 )


- Alors ?… Ca y est ?… T’as regagné la maison ?…
- Ca y est… Oui…
- Tu l’as mise où elle ?…
- Dans la chambre bleue…
- Elle a rien dit ?…
- Non… Pourquoi elle aurait dit quelque chose ?…
- Je sais pas… Elle a un tel esprit de contradiction… Il y a rien de spécial sinon ?… Paul arrête pas de me demander…
- Qu’est-ce que tu veux qu’il y ait ?…
- Quand on est loin comme ça – et vu la tournure que ça prend on l’est pour un sacré moment loin – on s’imagine tout un tas de choses… Tu sais comment il est en plus… A se faire toujours une montagne de tout… Elle sort le soir après le boulot ?…
- Ah, ça y est… Ca recommence…
- Si elle était pas ce qu’elle est, si elle nous donnait pas autant de raisons de nous inquiéter, ça recommencerait pas… Hein ?… Elle sort ?…
- Mais non… On mange… Une petite demi-heure de télé et dodo… Elle a un boulot crevant…
- Et le week end ?… Elle fait quoi le week end ?…
- Sa lessive… Son repassage… Elle m’accompagne aux courses… On va faire un tour… C’est vite passé…
- Ouais… Ouais… T’es sûr qu’elle te roule pas dans la farine au moins ?… Qu’elle arrive pas à te filer entre les doigts ?… Parce que te connaissant… on te fait bien gober tout ce qu’on veut… Bon… Mais tu relâches pas la surveillance, hein !… Et quoi qu’il se passe… tu me préviens… Mais tu me préviens moi… Pas un mot à Paul… Ca le tuerait…

- Je suis sous haute surveillance, dis donc !…
- Oui, ben ça c’est pas nouveau…
- Heureusement j’ai soudoyé le gardien…
- A son corps défendant…
- Ben voyons !… Tu sais que ça donnerait presque envie d’entrer dans le jeu à force tous ces soupçons sans arrêt ?… D’inventer quelque chose… N’importe quoi… Ils ont tellement besoin de croire que je mène une vie de débauche et de dépravation que… pourquoi pas leur donner un os à ronger ?…
- C’est ça…. C’est ça… Et sur qui ça retomberait ?… Sur moi… En direct… J’aurais pas fini d’en entendre… « - On peut rien te demander… Je te l’avais pourtant dit et répété qu’il fallait la surveiller comme le lait sur le feu… Je te l’avait pas dit ?… C’est quand même pas bien compliqué… Seulement t’es dans ton monde… Tu passes ta vie dans ton monde… Non… J’aurais bien mieux fait de ne compter que sur moi-même… Comme d’habitude… J’aurais eu tôt fait de te remettre ça dans le droit chemin, moi… J’en ai maté des beaucoup plus coriaces… »
- Elle peut toujours venir s’y essayer… Je l’attends… Et de pied ferme…
- Oui, ben pour le moment on n’en est pas là…
- Non… Non… J’aimerais bien des fois pourtant…

- Tu te rappelles où c’est que tu m’as donné ma première fessée ?…
- Evidemment que je me rappelle !… Comme si ça pouvait s’oublier…
- Ca te dirait pas qu’on y retourne ?…
- Je croyais que c’était hors de question… Que le patron…
- Oui, mais il y a eu Dorothée et Philibert dans l’intervalle… Je vois plus forcément les choses complètement pareil… Tu veux pas ?… T’as pas envie ?…
- T’as de ces questions…

Il s’est empressé à notre rencontre…
- Je vous redonne la même chambre… Ca tombe bien… Elle est libre…
Elle s’est penchée à mon oreille…
- C’est surtout pour lui que ça tombe bien…
- Vous y serez tranquilles…
Il nous a tendu la clef… Ses mains tremblaient…
- Si vous avez besoin de quoi que ce soit…

- Qu’est-ce qu’il fait, tu crois ?…
- Qu’est-ce que tu veux qu’il fasse ?… Il attend… Il attend que ça commence… Que je te mette la fessée… Ce qui ne saurait tarder d’ailleurs…
- Oh non, non… Ce serait pas drôle… On va le faire attendre encore… C’est beaucoup mieux… Même pour lui finalement…
- Et tu comptes le laisser sur le gril comme ça jusqu’à quand ?… Demain matin ?…
- Oh non… Non… Beaucoup plus que ça… Jusqu’à une prochaine fois… On reviendra bien, non ?…
- Tu es machiavélique…
- C’est pas parce que les gens ont envie de quelque chose qu’il faut systématiquement en passer par où ils veulent… On n’en finirait pas sinon…
- Il va pas fermer l’œil de la nuit… Des fois que…
- Ca, c’est son problème…
- Méchante !…
- Oh, pas tant que ça… Il aura droit à une petite compensation demain matin…
- Ah oui ?!… Quoi ?…
- Tu verras bien…

5 commentaires:

  1. En effet, elle est redoutable... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. C'est votre meilleur récit, il nous tient en haleine.

    RépondreSupprimer
  3. Merci à tous les deux d'apprécier cette histoire qui devra bien finir par prendre fin pour céder la place à une autre... Complètement différente...

    RépondreSupprimer
  4. par un mariage !!!!!

    RépondreSupprimer