Nombre total de pages vues

lundi 9 mai 2011

Belle-soeur, beau-frère ( 18 )


- C’est lui… Le voilà… Avec le petit déj… Vas-y !…
Nue… Nue sur le lit… Couchée sur le ventre… La tête enfouie dans son bras replié… Les jambes légèrement entrouvertes…
- Eh bien vas-y !…
A voix basse…
- Vas-y !…
J’ai ouvert la porte, mis un doigt sur mes lèvres…
- Chuuut !… Elle dort…
Signe que oui.… Compris… Un bref regard… Un autre… Plus appuyé… Le plateau déposé délicatement au pied du lit… En se penchant… Plus en avant encore… En prenant tout son temps… Et puis demi-tour… A regret… La porte refermée… Ses pas se sont éloignés lentement dans le couloir…

Elle s’est redressée sur un coude, les yeux brillants…
- Alors ?!… Raconte !… Non !… Dis rien… Laisse-moi deviner plutôt… Il m’a pas quittée des yeux, hein !?… Et il avait cet air que vous prenez, vous, les hommes, quand vous avez l’occasion de nous voir et qu’on le sait pas… Que vous nous volez… Vous nous emmagasinez le plus possible… Le plus vite possible… Avant que ça s’arrête… De peur que ça s’arrête… C’est ça, hein ?… Je me trompe ?… Non… Bien sûr que non je me trompe pas…
- Et pourtant si !…
- Ah oui ?!… Comment ça ?!…
- C’était pas lui… C’était la serveuse…
- C’est pas vrai !… Oh, la honte !… Tu crois qu’elle a pensé que c’était fait exprès ?… Que je faisais semblant de dormir ?…
- Je sais pas ce qu’elle a pensé, mais ce que je sais c’est qu’elle a beaucoup apprécié… Et longuement savouré… Bon… Mais cela étant, reconnais avec moi qu’une Dorlandier se doit d’avoir un minimum de tenue… Qu’elle n’a pas à montrer délibérément son derrière comme ça au premier venu… Homme ou femme… Non, tu crois pas ?…
- Si…
- Alors tu sais ce qui t’attend ?…
- Maintenant ?…
- Bien sûr maintenant…
- Oui, mais… t’entends pas dans le couloir ?…
- Bien sûr que si que j’entends… Ce sont les femmes de ménage… Qui prennent leur service…
- Elles vont se rendre compte…
- Evidemment qu’elles vont se rendre compte…

- Comment elles ont rigolé !…
- De bon cœur… Ca oui… On peut pas dire…
- Combien elles étaient à ton avis ?…
- Je sais pas… Quatre ou cinq…
- Et juste derrière la porte, non ?!…
- Tant qu’à faire… Si elles voulaient en profiter…
- Et il y en a pas une qui m’a imitée à un moment ?… Qui m’a singée en train de crier ?…
- Pas une, non… Deux…

- Tu crois qu’elles s’y étaient postées exprès près de l’ascenseur ?… Exprès pour nous voir ?…
- Ca en avait tout l’air…
- Elles ont encore rigolé…
- J’ai vu, oui…
- Et dit quelque chose… Que j’ai pas compris…
- Moi non plus…
- En tout cas en bas elle lui avait raconté la serveuse au patron pour le petit déj… Parce qu’il avait la tête de celui qui sait des choses à l’intérieur et qu’en parlera pas… En attendant comment il doit s’en mordre les doigts de pas l’avoir apporté lui-même le plateau…
- Il y aura d’autres occasions…
- Ca, c’est sûr… On n’en a pas fini avec lui… Qu’est-ce qu’on s’amuse, hein, tu trouves pas ?!… En tout cas moi qu’est-ce que je m’amuse !… C’est depuis que je suis avec toi, ça !… Et depuis que les deux autres ils ont eu la lumineuse idée de débarrasser le plancher… Si seulement ils pouvaient y rester là-bas…
- Ca a tout l’air d’en prendre le chemin… Seulement…
- Seulement… Je sais ce que tu vas dire… Seulement ça va pas pouvoir durer éternellement comme ça… Eux là-bas et nous aussi… Il va bien falloir trouver une solution…
- Sauf que je vois pas laquelle… T’as ton boulot ici… Et moi le mien… T’irais faire le ménage et la cuisine à longueur d’année pour des copies conformes des Dorlandier, toi ?…
- Oui, ben alors là il y a pas de risque !…
- De toute façon ils nous le demanderont pas… Ils ont pas plus envie de nous voir débarquer « chez eux » que nous d’y aller…
- On va en sortir comment alors ?…
- Ca !…
- On verra bien… J’ai pas du tout envie de me prendre la tête avec ça maintenant…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire