Nombre total de pages vues

lundi 21 mars 2011

Belle-soeur, beau-frère ( 11 )





- Royal !… C’est royal !… Tu sais qu’ils ont eu une idée de génie ?… Parce que avant pour moi, à midi, c’était la course… A peine si j’avais le temps d’avaler quelque chose vite fait sur le pouce… Maintenant quand je rentre les courses sont faites, la maison brille de tous ses feux, ça sent le propre de partout et j’ai plus qu’à me mettre les pieds sous la table… Tu cuisines divinement bien en plus… Et pas calorique pour deux sous… Le seul inconvénient, mais de taille, c’est que je dois me faire violence pour retourner bosser… Heureusement qu’il y a le soir derrière… Ca aide… Je passe mon après-midi à y penser… A l’attendre… A me dire que tu vas t’occuper de moi… Etre avec moi… Me montrer que tu en as envie… Me surprendre comme personne l’a jamais fait… Me lire des trucs dont j’avais même pas idée que ça pouvait exister… M’en raconter d’autres que je voudrais que jamais ça s’arrête… Sans parler du reste après… Finalement c’est toi que j’aurais dû épouser… Tu sais que j’y ai pensé un moment ?… Sauf que t’étais pas libre… Dommage que ça soit pas autorisé le mariage entre frère et sœur parce que les deux autres, fourrés ensemble sans arrêt comme ils sont, ils auraient sûrement sauté sur l’occasion… Et tu l’aurais été libre… En tout cas, ça va peut-être te paraître bizarre, mais je me pose quand même pas mal de questions à leur sujet… Je me demande s’il y a pas eu des trucs entre eux un jour… Ca te paraîtrait aussi invraisemblable que ça, toi, qu’ils aient couché ?… Du coup ça pourrait expliquer qu’il ait autant de mal à bander avec moi… Qu’il y arrive quasiment pas… Il y a peut-être qu’avec elle qu’il peut… Va savoir !… Et si ça tombe dès qu’on a le dos tourné…

- Alors ?… Ca se passe comment avec elle ?…
- Bien… Très bien… Pourquoi ça se passerait mal ?…
- T’as de ces questions quand tu t’y mets !… Elle rentre tous les midis ?…
- Systématiquement…
- Elle sort pas le soir ?…
- Jamais…
- Bon, mais tu relâches pas la surveillance, hein !… Parce que elle est maligne, tu sais… Très très maligne… Et on a vraiment pas besoin qu’elle vienne nous mettre des bâtons dans les roues en ce moment… On est complètement débordés et il faut impérativement que Paul puisse se consacrer en toute sérénité à notre projet sans être en permanence déstabilisé par des préoccupations parasites… Tout repose, pour l’essentiel, sur lui et s’il devait nous faire faux bond ce serait une véritable catastrophe… Parce que c’est hallucinant, je t’assure… Il ne se passe pas une journée sans son lot de réservations… Ca tombe… Ca tombe… Ca n’arrête pas de tomber… Du coup ne nous attendez pas le week end prochain… Ni peut-être même le suivant… Il faut battre le fer tant qu’il est chaud… Une fois que ce sera lancé, que ça aura trouvé sa vitesse de croisière, on pensera à lever un peu le pied, mais pour le moment c’est absolument hors de question… Nécessité fait loi…

- Et si on allait le passer tous les deux quelque part du coup le prochain week-end ?…
- Oh oui, oui !… Parce que…
- Parce que ?…
- Parce que… ben parce que c’est bien gentil la chambre d’amis, mais c’est chiant de pas pouvoir te laisser aller comme tu voudrais… De t’étouffer dans l’oreiller pour pas que les voisins entendent… D’être sans arrêt sur le qui-vive…
- Ils sont quand même loin les voisins… La probabilité pour qu’ils entendent quoi que ce soit…
- Oui, mais quand même !… Quand même… Je suis pas tranquille… Je suis pas à l’aise…
- Bon, ben on part alors !… T’as envie qu’on aille où ?…
- Où tu veux… Tu choisis… Tu me fais la surprise…
- Dans notre petit hôtel habituel ?…
- Ah non, non !… Pas là, non…
- Je suis sûr que le patron nous y attend pourtant avec beaucoup d’impatience…
- Oui, ben il peut attendre un moment celui-là !… C’est pas demain la veille que je remettrai les pieds là-bas…
- Que tu dis !…
- Si, si, c’est vrai, hein, alors là !…
- C’était si épouvantable que ça ?…
- Qu’on m’entende, non !… Au contraire… J’adore… Mais qu’on me voie après quand on sait… Alors là !… C’est vraiment trop la honte…
- Et pourtant…
- Et pourtant je sais, oui !… Je sais… Je suis compliquée comme fille… Parce que quand je me fais des films toute seule dans ma tête il y a toujours des tas de gens autour qui regardent, qui se moquent ouvertement de moi et c’est dingue comment j’aime ça… Mais dès que j’envisage que ça puisse être en vrai ça me terrorise… Je voudrais rentrer dans un trou de souris…
- Peut-être que son tort alors au patron ça a été de rester trop cérémonieux… Trop respectueux… Peut-être que s’il avait…
- Tais-toi !… Tais-toi !… Parle plus de ça… J’ai pas envie…

4 commentaires:

  1. Malheureusement Google ne "traduit" pas les Emoticones... Ou bien c'est moi qui ai mal paramétré ( je ne suis pas un as en informatique )...
    On devine malgré tout le sens de votre intervention...

    RépondreSupprimer
  2. l'hotel me semble une tre bonne idée mais avec une fessée devant le proprietaire

    RépondreSupprimer
  3. Ce qui a toutes les chances d'arriver à un moment ou à un autre... Nos deux "héros" sont loin d'en avoir fini avec les fessées...

    RépondreSupprimer