Nombre total de pages vues

lundi 10 mai 2010

Colocataires2 ( 14 )

- Il va mettre longtemps à venir ?… Tu sais pas ?… A peu près ?… Une heure ?… Moins ?… Faut qu’on se dépêche alors… Faut qu’on finisse de me préparer… Qu’est-ce que je vais mettre ?… Choisis, toi !… Va choisir… Ce que tu veux… Ce que tu aimerais que la fille elle porte si c’était à toi que ça arrivait un truc pareil…

- Je l’aurais parié… J’aurais parié que t’allais me sortir tout ce que j’ai de plus classique… De plus sage… Même la culotte… Ca fait des mois que je la porte plus celle-là… C’est quoi qui t’attire là-dedans ?… C’est le contraste avec la situation ?… Oui… C’est ça, hein ?… Une tenue très sage pour un comportement de petite dévergondée… Et lui, ça va lui plaire, tu crois ?… T’en sais rien du tout en fait… Tu le connais à peine… T’es sûr de toi au moins ?… T’es sûr de ce que tu fais ?… Que ça va pas être un plan complètement foireux ?…
- Certain…
- De toute façon tu restes là… A côté… Tu t’éloignes pas, hein !… Un mec on sait jamais ce qui peut lui passer par la tête… Bon, mais allez, maquille-moi maintenant !…

Elle a sursauté…
- Ben vas-y !… Vas-y !… Va ouvrir… Et… Ah oui… J’oubliais… Je veux pas qu’il parle… Rien… Pas un mot… Même pas bonjour… Ca me gâcherait tout…

Immobile sur le pas de la porte. Paralysé. Tétanisé. Elle s’est avancée lentement vers lui. Debout. Tous les deux face à face. Elle a approché son visage du sien. A posé ses lèvres sur les siennes. Ses mains sur son dos. Sur ses reins. Sur ses fesses…
- Viens !…
Elle l’a entraîné jusqu’au canapé où elle l’a poussé, fait basculer…
- Laisse !… Laisse-moi faire !… Laisse-toi faire… C’est moi… Je veux…
Elle a déboutonné sa chemise, lui a mangé le torse de petits baisers. De long en large. De bas en haut. De haut en bas. Plus bas. Encore plus bas. Encore. Elle a ouvert. Elle l’a sortie, s’est penchée, l’a prise entre ses lèvres. Il a renversé la tête en arrière, a gémi. Elle l’a accompagné d’un grondement sourd de fond de gorge, rauque, régulier. Il a joui bruyamment en donnant de grands coups de poing contre le mur derrière lui…

- Ah, ça y est !… Il ressuscite on dirait…
Il a voulu se redresser, se soulever sur un coude…
- Non, non !… Reste comme ça !… Bouge pas !… Je m’occupe de tout, j’t’ai dit !… Oui… Il reprend forme… Regarde-moi ça !… Et pas qu’un peu !… C’est que ça a la santé finalement, hein !… Heureusement !… Parce que tu sais que tu m’as mise en appétit, toi !… Va falloir que t’assures maintenant !… Sinon !…
Et elle l’a chevauché, les mains plaquées, de chaque côté, sur ses épaules. Avec ardeur. Avec frénésie. Ses yeux se sont brouillés. Se sont perdus. Loin. Très loin. Et son plaisir l’a submergée en longs arpèges sanglotés…

- Je m’attendais pas à ça du tout…
- Tu t’attendais à quoi ?…
- Au genre de type sûr de lui, déterminé… Qui sait ce qu’il veut… Qui prend les initiatives… La direction des opérations… T’as juste à te laisser faire… A te laisser guider… A laisser son désir de toi te donner envie…
- En somme t’es déçue…
- Oh non, non !… Pas du tout… Ce genre de mec non plus c’est pas mal… C’est comme un gode vivant tout compte fait… Dont tu te sers à ta guise… Et faut quand même être honnête : pour une nana avoir un homme entièrement à sa disposition comme ça, dont elle fait tout ce qu’elle veut, ça a quelque chose de sacrément jouissif… Et tu sais quoi ?… Ben finalement, si on réfléchit bien, celui-là, si tu me l’as choisi, c’est parce qu’il te ressemble au fond… Et pas qu’un peu !… C’est pas vrai peut-être ?… Tu vois : tu dis rien… Oh, mais fais pas cette tête-là !… Elle était très bien ta trouvaille… La preuve : je vais la garder… Elle reviendra… Les jours où j’aurai besoin de quelqu’un pour en faire tout ce que j’ai envie… Pour les autres jours tu vas m’en trouver un autre… Un exactement comme je voudrais pour m’éclater… C’est pas bien compliqué : suffit juste que tu me cherches le contraire de ce que t’es…

- Tu viens pas te coucher ?…
- Si !… Si !… J’arrive…
- Réchauffe-moi !… Et fais-moi des câlins… J’ai envie… Mais des câlins câlins, hein, tu sais bien !… Pas des autres… Les autres t’as pas le droit…
Elle s’est lovée tout contre moi…
- Et pour toi ?… Comment c’était pour toi ?… Tu as aimé nous voir ?…
- Evidemment !… Cette question !…
- T’as pas l’air franchement enthousiaste…
- Oh si, si !…
- T’étais où ?… Je me rappelle seulement pas avoir fait attention à toi…
- J’étais là… Tout près…
- A des kilomètres sûrement… Je m’en souviendrais sinon… Faut pas avoir peur quand c’est comme ça, hein !… Faut approcher… Je vais pas te manger… Ca t’as le droit de regarder… Tant que tu veux… Faut quand même que t’aies un peu de plaisir, toi aussi !… C’est juste quand je me le fais toute seule que je veux pas… Tu sais pourquoi… Peut-être un jour… Mais alors donnant donnant…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire