Nombre total de pages vues

lundi 12 avril 2010

Colocataires2 ( 10 )

- Il y en a qui viennent sur le blog où vous m’avez mis ?…
- Il y en a, oui… Mais ne t’inquiète pas : ils sont triés sur le volet… Et ils habitent suffisamment loin pour que le risque qu’ils te reconnaissent soit quasiment nul…
- Oh, mais je m’inquiète pas… Et ils disent quelque chose ?… Ils disent quoi ?…
- Viens lire toi-même… Ce sera plus simple…
- Ouais… Ouais… Et ils le pensent vraiment, vous croyez ?
- Pourquoi ils le penseraient pas ?…
- Parce que… Parce que en général quand ils te font des compliments les types c’est qu’ils ont une idée derrière la tête… Toujours la même… C’est jamais désintéressé…
- Dans le cas présent ça l’est forcément désintéressé… A part des mots, en réponse à leurs commentaires, ils peuvent pas espérer grand chose de toi…
- Oui, mais quand même !… Quand même !… J’arrive pas à y croire que ce soit vraiment sincère… On m’a déjà tellement fait le coup… Et puis je vois vraiment pas ce qu’on peut me trouver de plus que les autres…
- Alors finalement ça te fait pas plaisir ?!… Qu’on te trouve belle… Qu’on te désire… Qu’on te le dise… Ca te laisse complètement indifférente ?…
- Bien sûr que non !… Il y a aucune femme qui peut rester insensible à ça si elle est honnête avec elle-même, mais en même temps ça te rend pas forcément fière… Tu te dis que tu fais ton allumeuse… Et c’est pas forcément bien vu ça !…
- Oui, oh, tu sais, l’opinion des gens…
- Non, mais ce que je veux dire c’est que c’est pas forcément bien vu par toi-même… A l’intérieur…

- Oh non, non… Pas tous les soirs quand même !… Je finirais par saturer, moi, à force… Ca commence déjà… Parce que faut bien reconnaître que c’est toujours pareil… Les mecs changent, oui… Mais pas leur façon de faire… Ni l’excellente opinion qu’ils ont toujours d’eux-mêmes… T’en as neuf sur dix qui sont convaincus d’être les meilleurs amants du monde… Quant à celui qui reste en général il est tellement nul qu’on voit pas comment il pourrait ne pas s’en apercevoir… T’es un malin, toi, finalement, hein ?!… Parce que comme tu couches pas on peut pas savoir… On peut s’imaginer à peu près tout ce qu’on veut… Faudra que je demande à Mélissa comment tu t’y prends… Ca se fait souvent ça entre filles… Si tu savais tout ce qu’on se raconte !… Sauf que là Mélissa elle me répondra pas… Ou plutôt si !… Elle me dira que c’est merveilleux et tout et tout… D’abord parce qu’elle te porte aux nues… Et ensuite parce que si c’est le cas elle aura pas du tout envie qu’on sache qu’elle prend pas son pied… Bon, mais en attendant, je reste là, moi, ce soir… A discuter avec toi… J’ai quand même le droit de souffler un peu, non ?…
- Et Peter ?…
- Oh, Peter !… Il s’en fout Peter… Que je sois là ou ailleurs !… En principe je suis censée être en train de me faire sauter… Pour lui faire plaisir… Parce qu’il adore ça savoir sa femme dans les bras d’un autre… Mais il posera pas de questions… Il en pose plus… Quand je pense à l’importance qu’il y attachait au début !… Il voulait tout savoir… Tout !… Jusqu’au moindre détail… Ca lui est complètement passé… A peine s’il me demande deux ou trois trucs maintenant… Et encore pas toujours… T’as l’impression que c’est plus par politesse qu’autre chose… En fait ce qu’il voulait c’est que je le fasse… C’est l’idée qui l’excitait… Plus qu’autre chose… Et c’est con… C’est con parce qu’en étant complices à fond il y en a plein des trucs qu’on aurait pu faire…
- Quoi, par exemple ?…
- Qu’il me choisisse un mec, lui… Qu’il me l’offre… Sur un plateau… Bon, mais ça, c’est toi qui me l’offriras… T’as promis l’autre jour…
- J’ai rien promis du tout…
- Non, mais tu le feras quand même… Même que t’as déjà commencé à chercher… Pour me faire plaisir… Je te connais depuis le temps…

Elle a soupiré. S’est tournée. Retournée. Longtemps. S’est finalement silencieusement levée. Dirigée vers la salle de bains . Enfermée. A l’intérieur, de l’autre côté de la cloison, elle a respiré plus vite. Haleté. Ca s’est emballé. Un gémissement. Un autre. Un cri étouffé. C’était fini…

- Tu dors pas ?… Non, tu dors pas… Tu m’as entendue alors ?… Oui… Evidemment que tu m’as entendue… Tu sais ce qui m’a donné envie ?… L’idée du type que tu vas m’amener un jour… Tu peux pas savoir dans quel état ça me met… Il y a des moments où je voudrais que ce soit tout de suite… Qu’il soit là derrière la porte… Et d’autres où je voudrais que ça dure au contraire, mais que ça dure !… Pour pouvoir y penser longtemps… L’imaginer à l’avance… Et toi, tu te l’es fait aussi du coup alors ?… Non ?… Alors ça ça m’étonnerait… Fais voir !… Laisse-moi toucher… Non… T’as pas dû le faire… Non… Pourquoi ?… Je t’ai pas donné envie ?…
- Si !… Oh, si !… Mais j’aurais moins bien profité de toi… Je me serais parasité… C’est mieux de se le faire après… En y repensant… En savourant…
- T’es un sacré pervers, toi, finalement dans ton genre… Le pire que j’aie jamais connu… Et tout ça rien qu’en écoutant… Ben qu’est-ce que ça serait si tu pouvais regarder !…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire