Nombre total de pages vues

mardi 27 janvier 2009

La classe des filles ( 4ème jour )

- Ca fait mal une fessée ?…
C’était Noëlle. Une jolie petite blonde effacée qui rougit pour un rien et qui, à la récréation, va s’asseoir toute seule à l’écart sur le petit muret en contrebas… Elle avait profité de ce que je m’étais un peu attardée après le petit déjeuner pour m’attendre à la sortie du réfectoire …
- Hein ?… Ca fait mal ?…
- Ca dépend… Ca dépend comment elle est donnée… Mais pourquoi tu me demandes ça ?
- Parce que je vais en avoir une demain en Français… C’est couru : j’ai fait plein de fautes à la dictée…
- Exprès ?
- Oh non, non !… J’ai rien compris… Mais ce qui s’appelle rien… Ces trucs-là ça a toujours été du chinois pour moi… Même avant…
- T’en as jamais eu que tu demandes si ça fait mal ?…
- Jamais, non…
- Pourquoi t’es venue ici alors ?
- A cause de ma sœur… Elle y était il y a deux ans et ça l’a drôlement dégourdie… Parce que avant !… Fallait voir ça !… Elle avait peur de tout et de tout le monde… Elle restait enfermée dans sa chambre des semaines entières sans en sortir… Elle avait pas d’amis… Elle pleurait sans arrêt… Maintenant ça n’a plus rien à voir… Elle a un petit copain… Elle bosse… Elle est toujours par monts et par vaux… Elle rigole tout le temps… C’est la fessée qui lui a fait ça… Alors si pour moi ça pouvait faire pareil… Même que ça me fasse mal finalement ça n’a pas beaucoup d’importance… Pourvu que ça réussisse…

Quand on est sorties du cours de Maths, dehors, en récré, on est restées un long moment silencieuses. Et puis il y en a une qui a éclaté de rire…
- C’est quoi, ce guignol ?
- Pour être bizarre il est bizarre…
- Vous avez vu ?… Pas un mot sur la fessée… Rien… Comme si il en avait pas entendu parler… Comme si il savait pas que dans cette école…
- Oui… Il a fait son cours… Point barre…
- Un cours hyperchiant en plus…
- Peut-être que personne lui a dit…
- Tu parles !… Tu penses bien que le directeur il recrute pas n’importe qui… Il faut que ceux qui viennent ils acceptent les conditions… Il les prend pas sinon…
- Peut-être qu’il a fait semblant d’être d’accord et qu’il y a que la paye qui l’intéresse…
- Moi, je crois plutôt qu’il cache bien son jeu… Et que ça nous descendra dessus au moment où on s’y attendra le moins…
- Et si ça tombe il sera bien pire que les autres finalement…
- Ce que ça peut être agaçant de pas savoir…
- C’est fait exprès… Pour nous mettre la pression… Vous comprenez pas ça ?…

En bas, Basile et moi on se tape tout le boulot. Parce que les deux filles le chef cuistot leur dit absolument rien. Il les laisse faire tout ce qu’elles veulent. Elles ont pratiquement passé l’après-midi assises sur des cartons à rire et à discuter. Et à se moquer ouvertement de nous qu’elles appellent les repris de justice. Dont elles décrivent, avec force détails scabreux, les crimes imaginaires. Il rit avec elles en les regardant, l’œil allumé, se dandiner lascivement dans leurs petits jeans moulants…
- Mais alors vous avez le droit de les punir ces deux-là ?
- Oui, oui, bien sûr…
- Pourquoi vous le faites pas ?
- Faudrait un motif… On peut pas punir sans motif…
- Il y en a pas besoin, tu parles !… Ou il y en a douze mille si on veut… Qu’ils travaillent pas assez vite… Ou qu’ils vous regardent de travers… Vous pouvez bien inventer ce que vous voulez… C’est vous le chef…
- On verra…
- Oh, M’sieur Fournier, s’il vous plaît !… Vous pouvez bien… Allez, quoi !
- Pas aujourd’hui…
- Quand ?
- Bientôt…
- C’est promis, hein ?… Promis-juré ?… Tous les deux ?
- Non… Un seul pour commencer…
- Lequel ?
- Lequel vous voulez ?
- Oh, lui, lui !
- Oh oui, lui, parce que…
Elles se sont chuchoté quelque chose à l’oreille, ont pouffé…
- Ce sera quand ?
- Vous verrez bien…
- Bientôt, hein !… Vous avez promis…

Les repas en face de Noémie c’est devenu une véritable épreuve. Parce qu’elle arrête pas…
- Qu’est-ce qu’il fait ?
- Il mange… Qu’est-ce que tu veux qu’il fasse d’autre ?
- Il parle avec les autres ?
- Un peu… Pas beaucoup…
- Et nous ?… Il regarde vers nous ?
- De temps en temps… Sans plus…
- Tu crois qu’il m’a remarquée ?… Qu’il fait attention à moi ?
- Franchement ça donne pas vraiment cette impression…
- Oui… Non… Faut que je lui parle… Faut vraiment que je trouve un moyen de lui parler…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire