Nombre total de pages vues

vendredi 10 avril 2015

Escobarines: Fiancée…

– Vous savez quoi, les filles ? Je vous le donne en mille…
– Qu’est-ce qu’il y a ? T’as gagné à l’Euromillions ?
– Ça aurait pu, mais non… Non…
– George Clooney t’a invitée à boire un café ?
– Non plus…
– Bon, ben accouche ! On va pas y passer la soirée…
– Agathe se marie…
– Noooooooooooooooon !
– C’est une blague ?
– C’est tout ce qu’il y a de plus sérieux…
– Avec qui ?
– Un fils de notaire… Futur notaire lui-même…
– La garce ! Faut croire qu’elle a su y faire…
– Ah, ben ça !
– Il sait pas où il met les pieds, le pauvre !
– Parce que pour la supporter Agathe…
– Sans compter qu’avec les cornes qu’elle va lui mettre…
– À ce qu’il paraît que, de ce côté-là, elle est décidée à se ranger…
– Oui, ben alors là je demande à voir…

– Salut tout le monde ! Je passe vite fait… Parce que je sais plus où donner de la tête… Mais quand même… Je voulais vous dire… Je vais me marier…
– Oui, on sait…
– Comment ça vous savez ?
– Il se parle plus que de ça en ville…
– Même que t’aurais tiré le gros lot…
– Vincent est un amour… Jamais j’aurais cru m’entendre comme ça un jour avec quelqu’un, moi !
– Et il niche où cet oiseau rare ?
– À Paris…
– En plus ! Vaut mieux pour toi, remarque…
– Oh, ben oui… Oui… Vous imaginez… Tous ces magasins… Ces cinémas… La ville, quoi !
– Et puis surtout personne te connaît là-bas… Tu vas pouvoir te refaire une virginité…
– Oui, parce qu’il y a des trucs, s’il les apprenait ton Vincent…
– Par exemple, la fois où, dans les toilettes de la boîte, tu t’es fait ramasser par trois mecs à la file…
– Sûr que s’il l’apprenait, ça, il te verrait d’un tout autre œil…
– Et le coup de la banque… Quand t’étais à 4 pattes sous le bureau en train de lui faire une pipe au directeur…
– Et quand tu t’es fait tringler par Benoît sur le parking… Avec tous les mecs autour de la bagnole… Qui mataient tant qu’ils pouvaient…
– C’est bon, les filles ! Ça va ! Ça va ! C’est du passé tout ça…
– Justement ! Sûrement que ça l’intéresserait ton petit notaire de savoir ce que t’as vécu avant lui…
– On peut pas bâtir quelque chose de sérieux sur des mensonges n’importe comment…
– Oui… Faut le mettre au courant… Ça coule de source…
– Vous allez pas faire ça !
– Bien sûr que si ! Dès que les bans seront publiés… Qu’on aura son adresse…
– Mais c’est dégueulasse !
– Ah, parce que piquer les mecs des copines, c’est pas dégueulasse peut-être !
– On peut pas dire que ça te dérangeait vraiment à l’époque…
– Deux fois tu m’as fait le coup à moi… Deux fois…
– Et moi ! Il comptait pour moi Antoine… Tu le savais… C’est pas ça qui t’a empêchée… Tu nous as tout bousillé… Juste pour le plaisir de t’envoyer en l’air avec…
– Et Aline ! T’avais fait fort pour Aline…
– Je suis désolée…
– C’est un peu facile, ça !
– Non… Tout se paye… Un jour ou l’autre tout se paye…
– Il comprendra jamais Vincent…
– Ça, c’est ton problème…
– Je suis fichue… Jamais il voudra qu’on se marie après ça… Déjà que…
– Que quoi ?
– Non… Rien… Mais le dites pas ! Vous le direz pas, hein ? Tout ce que vous voulez je ferai…
– Tout ? À poil !
– Non, mais ça va pas !
– À poil, j’te dis ! Une bonne fessée je vais te coller… Ça fait des années que j’en rêve…
– Ah, ça, moi aussi !
– Et moi donc !
– On se relaiera, les filles ! On va te lui mettre le cul dans un état…
– Et encore ! Ce sera pas cher payé… Après tout ce qu’elle nous a fait…
– Bon, alors tu te décides ? On compte jusqu’à dix… Et si à dix t’es pas à poil… Un !
– Deux !
– Trois… Quatre…
– Cinq… Ah, ben voilà ! Voilà ! Tu vois quand tu veux…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire