Nombre total de pages vues

mardi 17 mars 2015

Fessées croisées (19)

26 juillet


– Mélanie était avec toi hier ?
– Ben oui… Oui… Tu voulais pas venir… Fallait bien que je trouve une solution…
– Et alors ?
– Et alors quoi ?
– Non… Rien… Rien… Ça allait Jaufret ?
– Oh, oui… Oui… Lui, ça allait…
– Lui ? Pourquoi ? Ça allait pas Enzo ?
– Moyen… Il se tape une angine… Avec fièvre et tout et tout… Il est pas venu du coup…
– Ah… Et Mélanie ? T’étais avec Jaufret… Comment elle a dû s’emmerder pendant ce temps-là…
– Elle ? T’as qu’à y croire ! Elle perd pas le nord, t’inquiète ! Elle avait amené son Ludovic… Toi, par contre… Toute seule ici…
– Oh, non… Non… J’ai passé une super après-midi au contraire… Il est redevenu amoureux Gilles… Comme avant… Exactement comme avant… Plus même dans un sens…
– Mouais… Ce qui veut dire, si je sais lire entre les lignes, que tu t’es encore ramassé une bonne fessée…
– Tu es très perspicace…
– Tu deviens complètement enragée avec ça…
– Je dois reconnaître…
– T’y trouves quoi ?
– À expliquer comme ça c’est pas facile… J’ai besoin de payer… Pour ce qui s’est passé avec Enzo… Pour d’autres trucs… Pires… Plus profonds… Qui affleurent juste… Que j’ose pas regarder en face… Et puis il y a qu’il aime ça me la donner Gilles… Et que ça me fait complètement fondre de sentir qu’il aime ça… Il y a que ça nous rend complices comme on l’a jamais été… Il y a plein de trucs encore…
– T’es chiante n’empêche… Parce que je suppose qu’il a tout entendu Charles…
– Ça… il y a des chances…
– Le connaissant… Forcément… Il s’est arrangé pour… Ben, ça promet… Il va à toute force chercher à me convaincre d’essayer… Une fois de plus…
– Tu devrais… Je t’assure… Tu devrais… Tu sais pas ce que tu perds…
– Ah, non… Tu vas pas t’y mettre toi aussi…



10 heures


– J’arrive trop tard, je parie…
– Trop tard pour quoi ?
– Tu t’es déjà douchée… Je pourrai pas te les voir les marques du coup…
– Tu les as déjà vues hier…
– Oui, mais ça a changé depuis… Ça change vite, ça… Je sais de quoi je parle, attends ! C’est plus du tout les mêmes couleurs… Ça a l’air d’être rentré bien plus en profondeur… Il y a plein de trucs qui sont plus du tout pareils en fait… J’y passe des heures à examiner tout ça, moi, quand ça m’est arrivé… Pas toi ? Si, hein ! Forcément… On a envie… Et alors ? Ça donne quoi ? Ça a commencé à s’effacer ? Non, hein ? Pas vraiment… C’est plutôt rare que ça s’en aille vite…
– Là, ça aurait du mal…
– Parce que ?
– Parce qu’il m’en a remis une couche Gilles…
– Par-dessus la première ? Hou la la ! T’as dû le sentir passer !
– Pas mal, oui…
– Faut que tu me montres… Alors là faut absolument que tu me montres… Je veux voir ça… Hou la la, oui, dis donc ! Il t’a sacrément arrangée… Je peux ?
Elle n’a pas attendu la réponse… Elle a longuement redessiné tout autour… Du bout du doigt… A effleuré au milieu…
– Eh ben dis donc ! Eh ben dis donc ! Je te fais pas mal ? Non ? Je sais pas si j’aimerais, moi, qu’on m’en remette une comme ça aussi sec derrière… Parce que qu’est-ce qu’on doit déguster ! Enfin si j’aimerais ! Peut-être… Sûrement même… Malgré tout… Mais seulement s’il y avait du monde qu’assistait… Ou du moins qu’entendait… Qu’était au courant en tout cas… Vous… Ou d’autres…Ludovic par exemple… Tiens, à propos de Ludovic… Tu sais que finalement je lui ai demandé à lui s’il leur en avait parlé à ses copains que j’avais reçu la fessée…
– Et alors ?
– Il a d’abord prétendu que non… Et puis à force que je le tarabuste et que je lui dise que je le croyais pas il a fini par reconnaître… Mais juste à Alexandre… Son meilleur pote… C’était qui celui-là ? Oh, il me le ferait connaître si je voulais… Je me suis bien fait tirer un peu l’oreille et puis finalement… Ça me fait trop envie, attends, de discuter avec un type qui sait, mais qui sait pas que je sais qu’il sait…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire