Nombre total de pages vues

lundi 8 février 2010

Colocataires2 ( 1 )

- Ben oui, c’est moi !… Faites pas cette tête-là !… C’est moi… Je passais dans le quartier et je me suis dit : « - Tiens, laisse-moi aller lui rendre une petite visite… Savoir ce qu’il devient depuis le temps… Ca fait un sacré moment… »
- Quatre mois…
- Ah, quand même !… Je croyais pas tant… Faut dire aussi qu’avec le déménagement, l’installation et tout et tout ça file… ça file à toute allure et on se rend même pas compte… Mais c’est pas pour autant que je pense pas à vous, vous savez !… Tout le temps j’y pense… Tous les jours… J’arrête pas de me dire : Tiens, ça je lui aurais raconté… Et puis ça… Et encore ça… Qu’est-ce qu’il en aurait pensé ?… Des fois je trouve… Je suis presque sûre… Des fois pas du tout… Et ça m’agace !… Comment ça m’agace !… Mais là où j’y pense le plus c’est le soir quand j’ai les pieds gelés… Parce que Peter il assure pas du tout là-dessus… C’est même pas la peine que je lui demande…
- Tu es heureuse avec lui ?
- Ca va… On a une grande maison… Il me prend pas la tête… Il me laisse faire tout ce que je veux… Quand je rentre il me demande pas où j’étais… Ni avec qui… Ni qu’est-ce qu’on fabriquait… Et je peux m’acheter tout ce que je veux… En plus !… Et vous ?… Vous savez ce que je pensais en arrivant ?… C’est que vous aviez sûrement installé quelqu’un d’autre dans ma chambre… Pas Mélissa… Elle habite toujours la résidence derrière l’église… J’ai vérifié… Ni une des filles du hand… Je l’aurais su… Non… Quelqu’un que je connais pas…
- Il y a personne…
- Je peux aller voir ?
Elle n’a pas attendu la réponse…
- Comment ça fait drôle !… Il y a rien du tout qu’a changé… Rien… Juste mes affaires qui sont parties… Qu’est-ce que j’y ai passé des bons moments là n’empêche !… Et dans votre chambre ?… Oui… Votre chambre aussi… Elle est restée exactement pareil… Pourquoi vous avez repris personne ?… Vous auriez pu… J’en connais plein des filles qui auraient pas demandé mieux… Hein ?… Pourquoi ?… Parce que vous vous disiez que j’allais revenir ?… Que ça marcherait jamais avec Peter et que je voudrais me réinstaller ici ?… Ben si, ça marche, si !… Désolée… Mais même si ça va n’empêche que je pourrais quand même bien venir de temps en temps malgré tout… Histoire de vous raconter… Et que vous me réchauffiez les pieds… Non ?… Je pourrais pas ?…
- Bien sûr que si !…
- Bon… Eh bien voilà !… Vous avez quelque chose de prévu là maintenant ?…
- Non… Pourquoi ?…
- Parce qu’on pourrait peut-être aller au restaurant tous les deux ?… Ca fait une éternité… Oui ?… D’accord ?… Super !… Vous êtes un amour… Juste le temps de prendre une douche, de me changer et on y va… J’ai eu le nez fin en plus… J’ai un sac avec des affaires dans le coffre de ma voiture… Ca vous ennuierait pas d’aller me le chercher ?…

- Merci… Posez-le là-bas… Pas trop près… Qu’il se mouille pas… Je vous ai piqué une serviette… Eh !… Mais où vous allez ?… Vous vous rappelez pas que j’ai horreur de ça d’être toute seule dans la salle de bains quand je prends ma douche ?… Eh ben alors !… Et venez là !… A côté… Qu’on puisse parler… On va être obligés de s’égosiller sinon… Si j’avais su… Parce que c’était pas prémédité… Ca m’a pris comme ça de venir vous voir… Mais si j’avais su je me le serais pas fait en bas… Comment vous appelez ça, vous, déjà ?…
- Le fendu…
- Ah oui, c’est vrai, c’est ça !… Le fendu… Oui… Si j’avais su je vous l’aurais laissé tout broussailleux… Que vous vous en occupiez… Vous pouvez pas savoir comment j’adorais ça quand vous vous penchiez dessus, tout délicat, tout attentif, avec un air, mais un air !… Et c’était fait nickel en plus !… Oh, mais je reviendrai… Et la prochaine fois je vous le garde… Promis juré…
Elle s’est copieusement savonnée… Une jambe… Jusqu’en haut… L’autre…
- Dites-moi un truc… Vous les avez revues les filles du hand ?… Mise à part Mélissa… Parce que Mélissa je sais bien que…
- Non…
- Non ?… Aucune ?… Pourtant Emilie elle m’avait dit qu’elle passerait…
- Quoi faire ?…
- Parler avec vous… Elles vous en ont drôlement voulu, vous savez, que vous les ayez espionnées sous la douche… Et si je n’avais pas été là pour arrondir les angles ça aurait pu prendre sacrément de l’ampleur cette histoire… Ca commence à leur passer, mais bon, moi, à votre place je me méfierais quand même… Parce qu’il y a des fois ça les rattrape et elles parlent encore de se venger… Et elles ont beaucoup mais vraiment beaucoup d’imagination quand elles veulent… Vous direz pas que je vous ai pas prévenu… Mais en même temps… je vous ai rien dit…

Elle a enjambé la margelle, s’est enveloppée dans la grande serviette de bain rouge…
- Vous voulez pas me frictionner ?… Oui… Mais plus fort !… Carrément !… Je suis pas en sucre… Là… Là… C’est bon cette fois… Merci…
Elle a laissé tomber la serviette, s’est penchée sur son sac, en a extirpé deux robes soigneusement pliées…
- Laquelle je mets ?… A votre avis ?…
Et une petite culotte noire dont je me suis aussitôt impérieusement emparé…
- Ah non !… Non !… Pas de culotte !… Non !… Confisquée !…
- Ah, je vous retrouve !… Enfin !… Eh ben c’est pas trop tôt !… Il vous en a fallu du temps, dites donc, pour vous redécoincer !…

2 commentaires:

  1. Je suis contente de les retrouver ces personnages. :-)

    RépondreSupprimer
  2. Moi aussi!...

    Et ça y est... C'est reparti... Pour un long moment sans doute...

    Amicalement...

    François

    RépondreSupprimer