Nombre total de pages vues

mercredi 25 février 2015

Fessées croisées (16)

15 heures


Il s’est déshabillé… Pas moi…
– Tu viens pas te baigner ? Elle doit être bonne… Avec la chaleur qu’il fait…
– Non… Merci… Non… J’ai pas envie aujourd’hui…
Il n’a rien dit… Il s’est lentement dirigé, seul, vers le bord de l’eau… Est resté là, un long moment, à contempler la mer, les mains sur les hanches… J’ai détourné, un court instant, mes yeux de ses fesses… Y suis revenue… Y suis restée… Il s’est élancé… Éloigné… Un voilier s’est lentement installé dans mon champ de vision… Derrière, Christine a clamé haut et fort son plaisir… J’ai eu envie… J’ai laissé ma main s’aventurer sur moi… J’ai hésité… Je n’ai pas osé…

– T’as tort… Qu’est-ce que ça fait du bien…
Il s’est ébroué… Allongé… Tourné vers moi… Penché sur moi… Tout près…
– Qu’est-ce tu fais ?
– Rien… Je te regarde… J’essaie de te retenir… Pour t’avoir encore quand tu seras partie… Je peux ?
– Quoi donc ?
– T’apprendre avec les doigts…
Il n’a pas attendu la réponse… Il m’a redessinée… Du bout du pouce… Le front… Les paupières… Les joues… Le menton… Le cou… Il est remonté… Le pourtour des lèvres… Les lèvres… Entre lesquelles il s’est délicatement insinué… Entre lesquelles il s’est enfoncé…
– Enzo…
L’autre main il l’a glissée sous mon tee-shirt… M’en a doucement lissé le ventre… Au-dessous du nombril… Au-dessus…
– Enzo… Enzo…
S’est aventuré plus haut encore… Emparé d’un sein dont il a fait dresser la pointe…
– Enzo… Enzo… Enzo…
Et tout s’est emballé… Il m’a prise contre lui… Serrée contre lui… Il a été dans ma culotte… Sur mes fesses nues… Il est passé entre elles… De l’autre côté…
– J’ai envie de toi… Tellement…
On a basculé… Chaviré…
– Moi aussi, Enzo… Moi aussi…
Il m’a dépouillée… Dénudée…
Et il a été en moi… J’ai noué mes jambes autour de lui… J’ai agrippé ses fesses… Je m’y suis arrimée… Ça a déferlé… Moi… Lui… Encore moi…

– C’était bien la peine de faire tant d’histoires… Pour en arriver là… C’était couru de toute façon… Dès le début… Et tu pouvais dire de moi… On t’entendait brailler jusqu’à Marseille, je suis sûre… Bon, mais l’essentiel… T’as pris ton pied…
– Qu’est-ce que j’ai fait ? Non, mais qu’est-ce que j’ai fait ?
– T’as baisé… Voilà ce que t’as fait…
– J’ai trompé Gilles…
– T’es pas la première qui trompe son mari…
– J’m’en fous des autres… Elles font ce qu’elles veulent… Mais moi ! Moi, j’ai trompé mon mari…



22 heures


Il y en avait encore des nouvelles des vidéos sur son ordi à Gilles… Une bonne dizaine… Celle sur laquelle la fille répète tout du long de la fessée… « J’ai mérité… J’ai mérité… J’ai mérité… » de plus en plus fort, de plus en plus vite, au fur et à mesure que le rythme s’accélère, je l’ai regardée cinq ou six fois… J’étais encore devant quand… le pas de Gilles dans l’escalier… Dans le couloir… Je n’ai pas bougé… Je n’ai même pas descendu la page… La porte…
– Qu’est-ce tu fais à mon ordi ?
– Rien… Rien… Je…
– Tu as le tien, non, que je sache…
– Oui… Oui, mais…
Il a jeté un rapide coup d’œil sur l’écran par-dessus mon épaule…
– Ah, ben bravo ! Bravo !
– C’est pas ce que tu crois, Gilles… Pas du tout…
– Ce que je crois, c’est que tu te sers de mon ordi derrière mon dos… Que tu t’y délectes de vidéos de fessées… Et que ça en mériterait bien une…
– Gilles…
– Non ? Tu crois pas ?
– Si ! Oui…
– Ah, tu vois…
Il m’a fait lever… A tourné la chaise dans l’autre sens… S’est installé… Ma culotte de pyjama il l’a descendue jusqu’en bas… Jusqu’aux chevilles… Et puis il m’a couchée en travers de ses genoux et il a tapé… Il m’a punie… Pour Enzo… À cause d’Enzo… Sans savoir que c’était pour ça…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire