Nombre total de pages vues

mercredi 7 janvier 2015

Fessées croisées (8)

14 heures 30


– On y va quand même à Toulon ?
– Ben, bien sûr ! Pourquoi on irait pas ?
– Parce que… Maintenant qu’ils…
– Qu’ils quoi ? Qu’ils se sont remis à nous sauter nos maris ? Mais ça n’a rien à voir enfin ! Je sais pas toi, mais, en ce qui me concerne, j’ai jamais eu l’intention qu’il se passe quoi que ce soit avec ces types…
– Mais moi non plus… Moi non plus… Alors là !
– Eh bien alors ! Il est où le problème ?

Ils nous attendaient… Au café… Sur la place…
– Salut, les filles ! Vous voulez faire quoi aujourd’hui ?
On savait pas… Qu’ils décident, eux… On leur laissait carte blanche…
– Dans ces conditions… Elle est loin votre voiture ?
– Non… Là… Juste en-dessous…
On l’a reprise… Ils nous ont guidés… Droite… Gauche… Tout droit… Encore gauche… Encore droite…
– Là… On est arrivés…
Quelques pas le long du rivage… Un ponton sur lequel ils se sont résolument engagés…
– Montez là-dedans !
Un superbe voilier…
– Hein ? Mais…
Ils nous ont tendu la main…
– Allez, grimpez ! Installez-vous ! Nous, on va à la manœuvre…
Torse nu… En maillot… Tout bronzés… On les a regardés faire… Tirer… Pousser… S’arc-bouter…
– Quand même, hein, on peut pas dire… Quand même… Qu’est-ce qu’ils sont beaux !

– Cette journée ! Non, mais cette journée ! Ah, il y a longtemps que je m’étais pas sentie aussi bien, moi ! Pas toi ?
– Si ! Oh, si !
– Et on remet ça demain… T’as vu ? Ils ont demandé…
– Oui, mais je sais pas…
Elle m’a lancé un regard stupéfait…
– Comment ça « tu sais pas » ?
– Je sais pas, non… On joue avec le feu, là…
– Hein ? Mais qu’est-ce que tu vas chercher ? Ils sont très corrects… Pas un geste déplacé… Pas une parole… Rien… Non ? Ils sont pas corrects ?
– J’ai jamais dit qu’ils l’étaient pas…
– Eh ben alors ! Qu’est-ce tu viens tout compliquer ?



19 heures




– Elle passe pas à table Mélanie ?
– Je lui ai dit, Jacques… Ça fait trois fois que je lui dis…
– Ah, elle le prend comme ça ! Très bien… Elle va voir de quel bois je me chauffe…
Il s’est levé…
– Sois quand même pas trop…
– Elle était prévenue… Elle était pas prévenue ?
Elle l’a suivi… En laissant la porte ouverte derrière elle… Leurs pas dans l’escalier… Et puis… Presque aussitôt… Un bruit de claques sur une peau nue…
Charles a dégluti…
– Il lui en recolle une… Et une sévère…
Le regard de Gilles s’est perdu très loin, par la fenêtre, bien au-delà des arbres…
En haut ça s’est brusquement accéléré… Amplifié… Elle a crié… Et puis tout s’est tu… Le silence… À nouveau leurs pas dans l’escalier… Eux… Et puis elle… Qui a repris sa place entre Geneviève et Charles…
– Je suis désolée… Excusez-moi !



21 heures


– Tu vas déjà te coucher ?
– Ben, oui… Oui… Tu vois… Toi aussi, on dirait…
– On va y attraper, tu crois ?
– Tu en doutes ?
– Pas une seule seconde…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire