Nombre total de pages vues

dimanche 25 janvier 2015

Fessées croisées (11)

22 juillet


– Je t’ai pas entendue cette nuit…
– Et pour cause… Il y a rien eu… Mais ça, je m’en doutais un peu…
– Comment ça tu t’en doutais un peu ? Parce que ?
– Parce qu’il a passé l’après-midi d’hier à télécharger des vidéos de fessée… Et de sodomie…
– Ben, justement… Ça aurait dû le mettre en forme…
– Sauf qu’à tous les coups il s’est généreusement soulagé devant son écran…
– Ah, ben d’accord ! Pas bon pour toi, ça…
– Et qu’il a laissé toutes ses forces dans son corps à corps avec lui-même… Parce que j’ai eu beau le prendre en mains… Solliciter… Titiller… Insister… Il y a rien eu à faire… J’ai pas réussi à lui faire gagner le moindre centimètre…
– C’est gai… Retour à la case départ, quoi, en somme…
– Oh, mais j’ai pas dit mon dernier mot… Et toi ? Cette nuit ? Il m’a bien semblé que…
– Oui… Pas mal… C’était pas la grande scène du trois non plus, mais pas mal, si, c’est vrai… Il a voulu en levrette… C’est devenu son grand truc, ça, maintenant… Et puis il m’a encore balancé quelques petites claques sur les fesses… Oh, pas bien fortes… Mais c’était pas si désagréable que ça tout compte fait…



11 heures


– Tu vas pas prendre un bain ce matin ? Comme hier ?
– Pas aujourd’hui, non… Une douche suffira… Pourquoi ?
– Parce qu’on aurait pu parler…
– On peut parler ailleurs que dans la baignoire… Ici, par exemple…
– J’aimerais bien, oui… Parce que je me demande si c’était pas une connerie finalement de le laisser tout seul à Paris Bruno…
– Parce que ?
– Parce que l’idée, au départ, c’était que si je restais avec lui on allait passer notre temps à faire des galipettes… Et que ça l’empêcherait d’en chercher vraiment du travail…
– Je sais, oui… Tu m’as dit…
– Seulement… Tu diras rien, hein ? À personne… Tu me promets ? Seulement moi, passer plus de deux jours sans m’envoyer en l’air, j’y arrive pas… C’est au-dessus de mes forces… Alors… Ben alors j’ai rencontré quelqu’un ici… Avec qui je me suis dit que c’était juste comme ça… Pour se faire du bien… Que ça allait pas tirer à conséquence… Sauf que je suis en train de m’attacher… Grave… Je le sens bien… Et il faudrait que quelqu’un m’arrête… Il faut absolument que quelqu’un m’arrête… Avant qu’il soit trop tard… Avant que je me mette à lui trouver tous les défauts du monde à Bruno… Que je me détache complètement de lui… Et la seule personne à qui je peux demander ça…
– C’est Jacques…
– Ben oui, c’est Jacques, oui… Sauf que je sais pas… Parce que pour les autres trucs, quand il me flanque une fessée Jacques, ça a l’air de marcher sur le moment, mais aussitôt après ça devient encore pire… Ça me pousse dans l’autre sens… Alors si ça doit faire pareil… Si, au lieu de me détacher de Ludovic, de me rapprocher de Bruno, ça doit faire l’inverse, c’est vraiment pas la peine…
– Je sais pas quoi te dire… Je suis pas à ta place…
– Je sais bien que t’es pas à ma place… Mais si t’as une idée… Si tu penses à quelque chose…
– Je vais y réfléchir, oui…
– Déjà, de pouvoir en parler ça m’a fait du bien… Beaucoup de bien…



11 heures 30


Tu parles que je suis pas à sa place… T’as qu’à y croire… On est exactement dans la même situation toutes les deux… Sauf qu’elle a pris un peu d’avance sur moi, c’est tout… Parce que… pas la peine que j’essaie de me raconter des histoires… Je sais trop bien comment ça va finir avec Enzo… C’est qu’une question de jours… Peut-être même pas… J’en ai trop envie… Moi aussi, faudrait qu’il y ait quelqu’un qui m’arrête… J’y arriverai pas toute seule… Mais j’ai personne…

J’ai été prise d’une impulsion soudaine… Je suis montée dans la chambre… Ils étaient tous en bas, à l’apéro, sous la tonnelle… J’ai ouvert l’ordi de Gilles… Je suis allée dans ses téléchargements… Ça y était toujours… Il y en avait même des nouvelles… J’en ai regardé trois… Quatre… Sur la cinquième, la fille était allongée, culotte baissée, en travers des genoux du type… On voyait pas son visage, mais elle me ressemblait… Son derrière ressemblait au mien… Et ça a été moi… Fessée par un inconnu… À cause d’Enzo… De mon désir d’Enzo…

Mon plaisir a été fulgurant… Je suis folle… Je suis en train de devenir folle…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire