Nombre total de pages vues

jeudi 27 janvier 2011

Escobarines: Contrôle fiscal





15 Septembre 2048

Ca y est !… C’est arrivé… Contrôle fiscal inopiné… Au moins je n’aurai plus à le redouter… J’ai joué… J’ai perdu… J’avais pris des risques… De très gros risques… Je sais ce qui m’attend… Non, en fait je ne sais pas… Tout va dépendre du juge… Mais avec les lois qui ont été votées en juin dernier il ne faut pas que je me fasse trop d’illusions…


17 Septembre 2048

C’est aussi l’avis de mon avocat… « - Vous y aurez droit… C’est évident… La nouvelle législation non seulement l’autorise, mais le préconise… C’est dans l’air du temps… On estime aujourd’hui, à tort ou à raison, sur la foi des travaux scientifiques les plus récents, que la fessée est hautement dissuasive… Ce que je vais essayer de vous obtenir, c’est qu’elle ne vous soit pas administrée en public… Mais je ne vous promets rien… Vous avez quand même poussé le bouchon loin… Très très loin…


18 Novembre 2048

C’est pour la fin du mois… Le 30… Je suis morte de trouille…


30 Novembre 2048

A la chaîne on est passés… Il y avait de tout… Des cambrioleurs… Des maniaques sexuels… Des trafiquants de drogue… On n’était que quatre femmes perdues au milieu de dizaines d’hommes… Et ça tombait… Amendes… Peines de prison… Avec ou sans sursis… Travaux d’intérêt général… Et fessée… Fessée… Fessée… Presque systématiquement fessée… Quand ça a été mon tour la juge m’a à peine regardée… « Eh ben dites donc !… Vous avez fait fort, vous !… »… Et elle m’a condamnée à tout rembourser jusqu’au dernier centime. Elle a ajouté une forte amende… « - Et une fessée, bien entendu !… Publique… »

Publique, c’est-à-dire, à ce que m’a expliqué mon avocat, en « compagnie » de tous ceux qui ont été condamnés aujourd’hui à la même peine… « - Même les hommes ?… »… Il a confirmé… « - Même les hommes, oui… Sauf si le juge d’application des peines accepte la non-mixité… C’est à son bon vouloir… - Et on le saura quand ?… - Le jour même… Il ne prend sa décision qu’au dernier moment… »… C’est fait exprès évidemment…


2 Décembre 2048

J’ai la convocation entre les mains : « Vous voudrez bien vous présenter le lundi 14 Décembre prochain, à 9 heures 30 précises, au Palais de Justice, pour vous soumettre au châtiment auquel vous avez été condamnée. »


14 Décembre 2048

Trente-neuf hommes. Je les ai comptés. Et nous quatre. D’instinct nous nous sommes aussitôt regroupées, serrées les unes contre les autres. Trente-neuf hommes qui, pour la plupart, nous dévisageaient avec curiosité et, pour certains d’entre eux, avec – il faut bien le dire – gourmandise… L’un d’eux nous a même menacées du plat de la main d’un air rigolard… Pauvre type !… Il allait bien lui arriver la même chose à lui aussi… Pas de quoi faire le fier… Ca allait… Ca venait… Des magistrats… Des avocats… Des policiers… Ca se lançait des grands bonjours… Ca discutait… Ca riait… Sans s’occuper le moins du monde de nous…

Ils sont arrivés à onze heures. A deux. Habillés tout en noir. Et tout le monde a tout de suite compris. La fille à côté de moi a frissonné… « - Bien… Ne perdons pas de temps… Au premier de ces messieurs… Sylvère Accroge… »… Quelqu’un s’est levé… « - C’est vous ?… Allez !… »… Une femme a passé la tête par la porte… « - Par ici !… Venez avec moi !… »…

Dans une petite pièce à l’écart… « - Vous avez de la chance… Beaucoup de chance… Le juge était dans un bon jour… Et vous êtes des primodélinquantes… Mais en cas de récidive ne vous faites pas d’illusions… Il se montrera beaucoup moins indulgent… Bon… Mais par laquelle de ces demoiselles on va commencer ?… Il y a une volontaire ?… Non ?… De toute façon vous allez toutes y passer, vous savez !… Allez, toi !… Oui, toi, la petite blonde !… Viens par ici !… Baisse-moi tout ça !… Mets-toi en position… Là, oui, comme ça… Et quand j’en aurai fini avec toi t’iras te mettre contre le mur là-bas… Sans te reculotter… Parce qu’on va venir vérifier que la punition a bien eu lieu… Et a été suffisante… Tu es prête ?… Alors on y va…

5 commentaires:

  1. Et bien, la loi a bien changée en 37 ans... aujourd'hui on interdit la fessée... 37 ans après elle devient un châtiment utilisé par la justice...
    Ceci dit... je ne crois pas en son pouvoir dissuasif... en tous les cas, pas pour tout le monde... ;-)

    RépondreSupprimer
  2. Oui, j'y crois pas non lus!;D

    RépondreSupprimer
  3. Il ne s'agit bien sûr que d'une fiction et non d'une projection anticipatoire...
    Il va de toute façon de soi qu'en 2048 l'être humain aura fait tant de progrès qu'aucune sanction d'aucune sorte ne sera plus nécessaire. Les prisons seront vides, les tribunaux déserts. Plus de guerres. Plus de chômage. Plus d'injustices. Plus de riches ni de pauvres. Tout le monde mangera à sa faim. Tout le monde aura un toit. Tout le monde sera heureux...
    Si j'ai fumé la moquette?.. Non... Pourquoi?...

    RépondreSupprimer