Nombre total de pages vues

lundi 1 novembre 2010

Colocataires3 ( 19 )

- Quelqu’un qu’est en instance de divorce vous considérez ça comment, vous ?… Il est libre ou il l’est pas ?…
- Il l’est pas encore…
- Mais il l’est presque…
- Toi, je te vois venir… Il s’appelle comment ?…
- Mais non, mais…
- Il s’appelle comment ?…
- Romuald, mais…
- Ca y est, hein !?… Ca te reprend…
- S’il est libre j’ai bien le droit… On avait dit que j’avais le droit… Le but c’est pas non plus que je reste vieille fille à vie…
- Mais il l’est pas… En instance de divorce ça veut rien dire du tout… Tant que c’est pas prononcé… D’autant qu’il peut bien te raconter ce qu’il veut…
- Je crois pas, non… C’est pas le genre…
- C’est quelqu’un du boulot, hein ?!…
- Oui…
- Et il s’est passé quoi ?…
- Oh, mais rien… Rien du tout… On a parlé, c’est tout… On parle… Le midi on mange ensemble et il me raconte…
- Il te raconte quoi ?…
- Ben tout… Que ça va pas avec sa femme… Qu’il a pas d’autre solution que de la quitter… Tout ça…
- Ouais… Ouais… Je vois… Et que toi au moins tu le comprends… Qu’il se sent bien avec toi…
- Mais oui, mais il y a rien eu, hein !… Non, mais c’est vrai…
- Il y a peut-être rien eu, mais va y avoir…
- Je sais pas… Je crois pas, non…
- Allons, Victorine !… Tu sais très bien que si !… Tu en crèves d’envie… Dans deux jours – trois au maximum – tu es dans son lit… Reconnais-le !… Et dans trois semaines il t’avoue que finalement il a renoncé à demander le divorce… Parce que c’est compliqué… Qu’il y a tout un tas de paramètres à prendre en considération… Qu’il divorcera, oui, mais un jour, plus tard… Il sait pas quand… Il peut pas te dire… Et tu vas te retrouver, une fois de plus, dans une situation impossible…
- Qu’est-ce que je peux faire, moi, du coup alors ?…
- Tu poses la question ?…
- Non, mais oui… Aidez-moi !… Vous allez m’aider, hein ?!… Vous me promettez ?…

- Tu as aimé ?…
- Oh oui, oui !… Ca s’est bien vu, non ?…
- Et entendu…
- Oh oui, j’ai aimé… Et surtout que ce soit avec Pierre-Yves que tu le fasses… J’y pensais des fois… Souvent… Mais je me disais que ça arriverait jamais…
- Eh bien tu vois…
- Mais pourquoi je suis comme ça ?… Pourquoi ça me remue autant de regarder des hommes ensemble ?…
- Il y a que toi qui peux avoir la réponse…
- Toujours j’ai été comme ça… Presque toujours quand je me caresse c’est ça que je fais venir comme image… Des hommes ensemble… Que je prends dans ceux que je côtoie… Au boulot… Ou bien dans les voisins… Ou des commerçants… Des fois je les mets par deux… Des fois cinq ou six ensemble… Je dois avoir un grain, non ?…
- Si on savait tout ce qui traîne dans la tête des uns et des autres…
- En tout cas comment c’est bien de pouvoir en parler… Parce que tu sais mon premier… le tout premier… moi, j’avais toujours pensé que quand on s’aimait on pouvait tout se dire… tout… sans tricher… et je lui en ai parlé de ça… J’aurais mieux fait de me taire… Parce que de tous les noms il m’a traitée… Vraiment de tous les noms… Et il m’a plaquée aussi sec… Vous pouvez pas savoir quelle claque ça a été pour moi… Et tout le temps qu’il m’a fallu pour m’en remettre… Pas complètement d’ailleurs… Parce que si après j’ai eu personne pendant des années c’était que j’étais complexée par ma tronche, oui… Mais il était pas là l’essentiel… Elle m’arrangeait bien ma tronche dans un sens… Non, ce qu’il y avait c’est que je pouvais plus avoir confiance… A quoi ça pouvait bien rimer d’être amoureuse… De partager plein de choses avec quelqu’un si je pouvais pas partager le plus important ?… Si j’étais obligée de renfermer ça à l’intérieur tout au fond… Alors je sais pas comment les choses elles vont tourner entre nous… je sais pas ce qui va se passer, mais il y a une chose dont je suis au moins sûre, c’est que je vous serai toujours infiniment reconnaissante de m’avoir rendu le droit d’être ce que je suis…

- C’est quoi ces horreurs ?…
- Une culotte et un soutien-gorge…
- Oui, ben ça je vois bien… Qu’est-ce que vous voulez que j’en fasse ?…
- Que tu les mettes…
- Que je mette ça !… Mais c’est affreux !… Ca ressemble à rien…
- Raison de plus !… Ca t’évitera les tentations avec Romuald…
- Vous pensez à tout, hein…
- Quand il s’agit de te protéger contre toi-même…
- Merci…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire