Nombre total de pages vues

jeudi 21 octobre 2010

Escobarines: Fringues






- Des après-midi entières j’y passerais, moi, à essayer des fringues…
- T’es pas la seule…
- Vous êtes trop dans votre genre quand même, les filles !… Vous l’avez mis dans un état le type du magasin… Comment il était rouge et qu’il transpirait !…
- Ben quoi ?!… On avait tiré le rideau…
- Aux deux tiers… Et encore…
- On l’avait fait exprès, remarque !…
- Mais en faisant quand même semblant que non… Pour quoi on passerait sinon ?…
- En attendant celui-là j’ai vraiment cru que vous alliez lui faire avoir un malaise à un moment… Il te respirait à une vitesse !…
- Ah oui ?… Quand ?…
- Quand t’as baissé ta culotte en même temps que le jean…
- C’était pas de ma faute… Il serrait trop ce truc…
- Tu parles que c’était pas ta faute…
- Disons… Pas complètement ma faute… N’importe comment personne l’obligeait à regarder, hein !…
- De toute façon je crois pas qu’on y retourne…
- Il y a nettement mieux ailleurs…
- Celui tout en haut de l’avenue, par exemple…
- Tu peux pas comparer, attends !… Il a tout pour lui ce bonhomme… Tout… Discret… Distingué… Et puis classe, mais classe…
- Et beau en plus pour dire qu’il a au moins cinquante ans…
- Jamais il a l’air de se rendre compte de quoi que ce soit quand on essaie les sapes dans les cabines…
- Et pourtant !…
- Tant qu’on veut on peut lui montrer du coup…
- Et on s’en prive pas…
- Il y a quand même des fois où je me dis que j’aimerais bien qu’il fasse un peu voir qu’il s’aperçoit de quelque chose… Où ça donne envie de le bousculer un peu…
- Tu te rappelles le jour où il nous menacées de nous donner la fessée ?...
- Un peu que je me rappelle !…
- Qu’est-ce que vous aviez fait ?…
- Dégringoler un portant… Il y avait tout d’éparpillé par terre…
- Et il vous l’a donnée ?…
- Oh, ben non !… Non… Il plaisantait… Quoique…
- Quoique, oui… C’est pas l’envie de nous la donner qui devait lui manquer…
- T’imagines si on se pointait là-bas pour essayer des sapes avec le derrière tout rouge ?… Ca le ferait réagir, tu crois ?…
- Peut-être… Sûrement… J’en sais rien en fait…
- Il serait bien obligé de se demander pourquoi on l’a reçue… Peut-être qu’il irait s’imaginer qu’on a piqué quelque part…
- Ou bien qu’on a été très vilaines… Qu’on s’amuse à se montrer à moitié toutes nues dans les cabines d’essayage…
- Ou même carrément à poil…
- Jamais on ferait une chose pareille…
- Oh non, c’est pas du tout notre style…
- Peut-être que ça le démangerait de savoir ce qui s’est passé… Qu’il nous poserait la question…
- Et on répondrait quoi ?…
- On verrait… On improviserait…
- Chiche qu’on le fait…
- Pas cap…
- Oh, alors là !…
- Vous êtes complètement folles, les filles !… Complètement…
- Qui c’est qui s’y colle ?…
- Toutes les deux ?…
- Ca va faire coup monté…
- On tire au sort alors ?…
- Pile, c’est toi !… Face c’est moi… Vas-y !… Lance-la la pièce, Aurore…
- Pile…
- C’est toi…
- Bon, ben allez !… Attends !… Sur le canapé je vais me mettre… Qu’au moins je sois confortable…
- Vous allez vraiment le faire ?…
- Evidemment qu’on va le faire…
- Oui, ben moi je viens pas avec vous… J’aurais bien trop honte…
- Pourquoi ?… C’est pas ton derrière à toi qui va prendre…
- Oui, mais quand même !… Quand même…
- Allez, vas-y, Bérénice !… Mais franchement, hein !… Que ce soit bien rouge… Qu’il croie que c’est une vraie fessée que j’ai reçue…
- Oh, mais il va le croire… Il va le croire… T’inquiète pas pour ça…

( à suivre )

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire