Nombre total de pages vues

jeudi 31 décembre 2009

Escobarines: La leçon de piano





- Bon, allez, chut !… On reprend… Tu sais ce qu’elle a dit !… Que si on savait pas le morceau sur le bout des doigts à son retour elle nous en mettait une autre… Tu crois qu’elle le fera vraiment ?…
- Elle nous aurait pas fait rester déculottées sinon…
- Bon alors on se dépêche… Avant qu’elle revienne… Allez, on recommence du début… Mais non, sol dièse !… Sol dièse… Tu le fais exprès, c’est pas possible…
- Ca me gave ce truc…
- N’empêche que je croyais pas quand même pas qu’elle nous en collerait une !…
- Moi, si !… Je la connais depuis le temps… Quand elle dit quelque chose…
- Ca fait longtemps que tu l’étudies le piano avec elle ?…
- Quatre ans… Presque cinq…
- Comment tu fais pour être aussi nulle alors ?!… Parce que presque toutes les fautes c’est toi qui les as faites…
- Tout le monde peut se tromper…
- Oui, mais en attendant je me suis ramassé une fessée à cause de toi…
- Ca t’a fait mal ?…
- Ben oui, quand même !…
- Ca te brûle ?… Fais voir!… Oh oui, elle est toute chaude… Mais moins que la mienne…
- Alors ça ça m’étonnerait !…
- Si !… Tiens, tâte !… Ah, tu vois !…
- Oui… Non… C’est pareil… A quelque chose près…
- Mais c’est rien à côté de ce que ça va être tout à l’heure si on sait pas le lui jouer son morceau !…
- Bon, mais alors vite !… Vite !… Allez !… Un… Deux… Trois… Oh, zut !… C’est moi cette fois… On n’y arrivera jamais…
- C’est pas la peine… Laisse tomber… On n’aura pas le temps de toute façon…
- Et on va encore s’en ramasser une… C’est gai !…
- Ca fait rien… Tu sais quoi ?… J’espère que ça va pas te fâcher, mais comment j’ai aimé ça te voir la recevoir tout à l’heure… Pourtant t’es pas la première, hein !… Il y en a au moins cinq ou six déjà à qui elle l’a fait devant moi… Mais toi !… Je peux pas te dire comment ça m’a bouleversée à l’intérieur…
- A cause de quoi ?…
- Je sais pas… Ta façon de gigoter des jambes ou ces espèces de petits cris de souris que tu poussais… J’avais jamais entendu ça comme ça… Plein de choses en fait… Et toi ?… Tu as aimé me voir la prendre ?
- Oh non, non !… Enfin si !… Un peu quand même… Mais pas beaucoup… Presque pas…
- Je sais pas si c’est d’en parler, mais en tout cas comment ils pointent tes seins !…
- C’est parce que j’ai un peu froid…
- Laisse-toi aller contre moi alors… Que je te réchauffe… Et eux aussi… Eux surtout… T’as vu ?… Ils tiennent complètement dans ma main… Comment ils sont attendrissants tout petits comme ça… Comment ça donne envie de les cajoler… D’être toute tendre avec… D’y poser la joue… Comme ça… Ce qu’ils sont doux !… On dirait du duvet…
- Arrête !… S’il te plaît, arrête !…
- Hein ?!… Mais pourquoi ?…
- Parce que… Ca me fait des choses…
- Et alors ?… T’aimes pas ça que ça te fasse des choses ?…
- Si, si !… Oh, si !… Mais… Mais si elle arrive l’autre ?…
- Il y a pas de risque… Quand elle part comme ça il y en a toujours pour des heures…
- On sait jamais…
- De toute façon c’est pas elle que ça va choquer… Tu l’as pas vu le tableau au-dessus du piano ?…
- Si, bien sûr que si !… C’est même la toute première chose que j’ai remarquée le premier jour en arrivant… Pourquoi elle a été mettre ça là ?…
- Parce qu’elle apprécie les œuvres d’art… C’est beau deux femmes qui s’aiment, non, tu trouves pas ?…
- Elles s’aiment pas… Elles dorment…
- Après s’être aimées…
- Comment tu respires vite !…
- C’est toi !… C’est à cause de toi… Si tu savais comme tu me donnes envie !… Laisse-moi faire !… S’il te plaît, laisse-moi faire !… Oh, s’il te plaît!… Je t’en supplie…

Elles ont glissé sur le tapis. Et elle l’a laissé faire. Descendre à petits coups de baisers piquetés le long des côtes. Remonter. Revenir à eux. En prendre les pointes entre ses lèvres. Les y faire rouler. Repartir. Longer la hanche. Aller séjourner contre la cuisse. En entreprendre l’escalade. Se rapprocher. Se rapprocher encore. Y être…
Elle s’est ouverte…
- Tu as bon goût… Tu as très très bon goût…
Elle s’est abandonnée…

Elles sont restées enlacées…
- Tu m’en veux pas ?…
- Pourquoi je t’en voudrais ?… Comment c’était bon !… J’aurais jamais cru…
- Il y a qu’une femme pour connaître vraiment le corps d’une autre femme… Et lui faire donner tout ce qu’il peut donner…
- Embrasse-moi !… J’aime trop ça quand tu m’embrasses…
Elle a souri…
- Il y est encore mon goût sur tes lèvres… Et sur tes doigts aussi je suis sûre… Fais voir !… Donne !… Qu’est-ce que je disais !… Encore plus même…
Elle en a pris un dans sa bouche. Un autre…
- C’est toi qui pourrais m’en vouloir plutôt… Parce que comment j’ai été égoïste !… Je me suis laissé tout faire… J’ai eu plein de plaisir… Et je me suis même pas occupée de t’en donner à toi…
- La v’là !… La v’là !… Elle est rentrée… Elle est en bas…
Elles ont précipitamment regagné le tabouret…
- Tu veux me faire plaisir ?… Tu veux vraiment me faire plaisir ?…
- Tout ce que tu veux…
- Fais plein de fautes quand on va jouer tout à l’heure… Autant que tu peux… Qu’elle voit bien que c’est toi… Que moi j’y suis pour rien… Et qu’il y ait que toi qui la prenne la fessée…
- Je le ferai… Oui, je vais le faire…

- Bien, alors ces demoiselles !… On leur a laissé tout le temps de travailler… Voyons un peu ce que ça donne !…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire