Nombre total de pages vues

jeudi 11 décembre 2014

Fessées croisées (4)

18 heures


– Gilles…
On venait de se lever de table…
– Oui… Quoi ? Qu’est-ce qu’il y a ?
– On monte se faire un petit bout de sieste tous les deux ?
– J’arrive… Je bois un café avec eux vite fait et j’arrive…
J’ai attendu… Dix minutes… Un quart d’heure… Une demi-heure… Une heure… Il n’est pas venu…
J’ai fini par aller frapper à la porte de la chambre de Christine… Qui a haussé les épaules…
– T’y croyais vraiment ?
– Un peu quand même…
– Oui, ben moi, il y a longtemps que j’ai renoncé… Que j’en ai pris mon parti… Et que je fais avec… Si on allait faire un tour, tiens, plutôt… Un peu de shopping à Toulon ça te dirait pas ?

– Et c’est parti… Dans une demi-heure on y est… T’en penses quoi, toi, de cette histoire de Bruno qu’aurait pas été un enfant désiré ?
– C’est la première fois que j’entends parler de ça…
– Moi aussi… Ou bien elle a tout inventé… Ou bien c’est Bruno…
– À moins que ce soit vrai et que nos conjoints n’aient pas été au courant…
– Ou qu’ils ne nous aient rien dit…
– Dans tous les cas de figure, c’est un truc à foutre une pagaille monumentale… Je me demande bien à quoi elle joue…
– Tu devrais lire le bouquin, là… Je t’assure que tu devrais le lire… Tu comprendrais plein de choses…

On a longuement erré par les rues commerçantes de Toulon… De boutique en boutique… Et puis on a atterri à une terrasse de café, place de la Liberté… Deux types sont venus, presque aussitôt, occuper la table voisine…
– T’as vu ? Non, mais t’as vu ces Chipendales ?
– Pas mal… Faut reconnaître… Oui… Pas mal…
Ils nous ont superbement ignorées… Un long moment… Et puis ils ont – enfin ! – engagé la conversation… On n’était pas de Toulon, hein ? Non… Oh, non… Oui, ça se voyait… À quoi ? Oh, comme ça… Ça se voyait… Et, de fil en aiguille, ils nous ont proposé de nous faire visiter la ville…
– Et pas ce qui traîne dans tous les guides touristiques… C’est pas là qu’elle est l’âme de Toulon… Elle se cache… Il faut savoir aller la débusquer…
Et poètes avec ça… Bon, mais peut-être… On savait pas… On verrait… On leur dirait… Ça allait dépendre… Ils n’ont pas insisté…
– C’est comme vous voulez… Si vous voulez… Quand vous voudrez…
Et ils nous ont laissé leurs 06…

Dans la voiture on est restées un long moment silencieuses…
– À quoi tu penses ?
– À rien… Et toi ?
– Quand même… Faut reconnaître… Ils ont sacrément de la chance qu’on soit pas du genre à aller voir ailleurs nos mecs… Parce qu’on aurait d’excellentes raisons pour ça… Quand ça fait des mois et des mois que…
– Il y en a plein d’autres, à notre place, elles auraient pas de tant de scupules… Ça, c’est sûr…
– Peut-être qu’on est trop connes… Ou trop coincées…



22 heures



Faut qu’elle s’en prenne à quelqu’un… Elle peut pas s’empêcher… Ce soir, c’était au tour de Charles… Oui… Qu’il nous raconte un peu… Il s’était passé quoi la fois où Maxime s’était retrouvé à l’hôpital ? Jamais on avait vraiment su… Geneviève lui a coupé la parole…
– Oh, c’est de la vieille histoire tout ça…
– Si j’ai bien compris – reprends-moi si je me trompe, Charles – si j’ai bien compris, vous sortiez de bôite et vous êtes tombés sur trois types qui s’en prenaient à une nana… Qui cherchaient à l’emmener de force… Maxime et un autre type se sont précipités à son secours… Mais toi, t’as pris la poudre d’escampette…
– C’est pas vraiment comme ça que ça s’est passé…
– Ah, oui ? Comment alors ? Pourtant ce que dit Maxime… Et ce que dit la fille…
Il a jeté sa serviette sur la table… Renversé sa chaise…
– Elle va faire chier le monde longtemps cette petite merdeuse ?

Maintenant je suis dans la chambre et eux dehors… Sous la tonnelle… Comme tous les soirs… Ils en ont pour jusqu’à deux heures du matin… Au moins… Moi, je n’ai plus qu’à aller me coucher et à rêver à nos Chipendales de tout-à-l’heure…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire