Nombre total de pages vues

lundi 4 avril 2011

Belle-soeur, beau-frère ( 13 )





- Tu veux vraiment pas qu’on reste là ?…
- Non… Je préfère pas… Non… S’il te plaît… Je serais trop mal à l’aise maintenant… Je profiterais plus de rien…
- Qu’est-ce qu’on va faire ?… Tout de même pas rentrer tout de suite ?!…
- On trouvera bien un autre endroit quelque part… Peut-être pas aussi bien, mais pas mal quand même… Bon, mais j’en profite que ce soit désert dehors… Je file à la voiture… Tu me rejoindras là-bas…

Personne à la réception. J’ai sonné. Attendu. Un type – un jeune – est venu s’accouder à mes côtés…
- Il y a bien quelqu’un qui va finir par arriver… Suffit de pas être trop pressé… Vous l’êtes pas au moins ?…
- Sans plus…
- En tout cas merci, hein !…
- Pardon ?…
- Oui… Pour cette nuit… C’était nous dans la chambre à côté…
- Ah…
- Comme quoi le bonheur des uns fait quelquefois celui des autres…
Il est allé jusqu’à la baie vitrée, s’est longuement absorbé dans la contemplation de quelque chose à l’extérieur…
- Oui… Parce que grâce à vous j’ai enfin eu accès, pour la première fois, à son petit trou de derrière… Je commençais à désespérer… Comme quoi finalement tout vient toujours à point à qui sait attendre… Ah, ça y est !… Elles s’en vont…
- Qui ça ?
- Votre femme… Et la mienne… Ca fait dix minutes qu’elles discutaient sur le parking et là, maintenant, elles s’en vont…
- Comment ça elles s’en vont ?… Elles vont où ?…
- Alors ça !…

- Hein ?!… Mais dans sa chambre j’étais… Avec elle… Que je te raconte… Mais d’abord… T’as payé ?…
- Oui, j’ai payé, oui… Pourquoi ?…
- Parce qu’on pourrait peut-être rester quand même un peu finalement !…
- Tu sais ce que tu veux ?…
- Non, mais oui… Elle est très très sympa… Et lui aussi… Sûrement… Ca nous permettrait de faire un peu plus connaissance… Et peut-être de se revoir après… Parce que tu sais quoi ?… Que tu m’aies donné une fessée cette nuit ça l’a mise dans tous ses états…
- Ca !… On a entendu…
- Elle crève d’envie d’en avoir aussi, mais lui il lui en a jamais donné… Même qu’elle fasse un peu des allusions il réagit pas… Et elle ose pas trop insister… Parce qu’il y a pas très longtemps qu’ils sont ensemble et qu’elle se dit que peut-être il a des principes là-dessus ou qu’il a vécu des trucs qu’elle sait pas et qu’il veut pas dire… Alors avec nous à côté ça va finir par débloquer quelque chose si ça tombe… Surtout si on met le paquet… Tout en y allant sur la pointe des pieds quand même…
- C’est du grand art ce que tu demandes là…
- Mais non !… Ca devrait pas être si compliqué…
- Laquelle va y trouver le plus son compte dans l’histoire ?… Elle ou toi ?…
- Pose pas des questions idiotes comme ça !…
- En tout cas s’il persiste à ne pas vouloir en passer par où elle veut je suis tout prêt à me dévouer…
- Ben voyons !…
- En attendant je ne sais toujours pas ce que vous êtes montées faire toutes les deux là-haut dans la chambre…
- Elle voulait voir…
- Elle voulait voir quoi ?
- A ton avis ?… Mon derrière, tiens !… Qu’est-ce tu veux d’autre ?… Après la fessée que tu m’avais flanquée…
- Et alors ?…
- Et alors quoi ?… Je lui ai montré et puis voilà… Ton téléphone !…

- Allo ?!… Ah, c’est toi ?!… Ca va ?…
- Non, ça va pas, non !… Figure-toi que Philippe est à l’hôpital… Il s’est cassé la figure dans l’escalier… Trois vertèbres de touchées… Il est immobilisé pour on sait pas trop combien de temps… On avait bien besoin de ça !… Juste au moment où ça tourne plein pot et où on sait plus où donner de la tête… Ah, on est dans de beaux draps, je t’assure !…
- On peut faire quoi, nous, à notre niveau ?…
- Rien… Absolument rien… Qu’est-ce que tu veux faire ?… Non… La seule chose, c’est qu’on risque de ne pas remonter là-haut d’un moment… Débordés comme on est…
- C’est-à-dire ?…
- Je sais pas… Un mois ou deux… Peut-être plus… Difficile de prévoir… Mais lui dis pas à elle, hein !… Lui dis pas surtout !… Qu’il lui prenne pas fantaisie de débouler ici sous prétexte qu’elle trouve le temps long et que Paul lui manque… On n’a vraiment pas besoin d’elle par les pieds en ce moment… Retiens-la !… Débrouille-toi comme tu veux, mais retiens-la là-haut… Ca va au moins avec elle ?… T’arrives à la gérer ?…
- On n’a pas le moindre problème…
- Tant mieux !… Qu’au moins de ce côté-là… Oui, j’arrive !… Excuse-moi, on m’appelle…

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire